L'artiste : quand le tueur devient immortel

Raphaëlle de Lafforest - 20.09.2019

Livre - Antonin Varrenne L'Artiste - manufacture des livres - rentree litteraire 2019


ROMAN FRANCOPHONE - Entre horreur et œuvre d’art, chaque nouveau crime du tueur en série qui sévit dans les rues de Paris est une mise en scène parfaite de L’Artiste, Le tueur d’Antonin Varenne prend son temps. Il observe, veille à l’harmonie des formes et des couleurs, joue avec les lumières, les sons et les angles. Rien n’est laissé au hasard dans la composition de ses scènes de crime. Il laisse sa marque sur l’œuvre de l’artiste, touche finale de son projet esthétique. Le tueur a désormais sa part indiscutable dans la création et l’histoire du tableau.
 


Ainsi dépossédés, le peintre, le musicien, le sculpteur se voient tués une seconde fois. L’altération de leur travail leur niant l’accès à la postérité en plein.

En charge de l’enquête, Virgile Heckmann, membre de la PJ de Paris s’abîme à mesure que les meurtres se succèdent. À chaque découverte, il observe ses réactions, toujours inquiet de déceler chez lui des émotions qui valideraient le projet esthétique du criminel. Maximilien Marty, ancien inspecteur privé se lance lui aussi à corps perdu dans l’enquête, échappatoire morbide à une paternité imminente qui l’angoisse. Entre ces deux hommes, un vieillard étrange perdu dans la fumée de son cigare vient les mettre face aux contradictions qui les empêchent d’avancer, tant dans l’enquête que dans leur vie.

L’Artiste se lit vite. Le lecteur tourne fiévreusement chaque page pour comprendre jusqu’où le tueur a pu aller, validant ainsi la théorie défendue par Maximilien Marty d’une sorte de fascination esthétique de l’horreur plus largement répandue que l’on ose l’avouer.

Ainsi, alors que ce dernier ne tient plus et se rend sur la scène d’une des crimes, il pense :
 

Il y avait des tas de fétichistes tordus, amateurs de scènes de crime, qui couraient les faits divers et les accidents de voitures ; le concierge avait dû prendre quelques billets et fermer les yeux un moment. [Max entra dans l’appartement et] reconnu qu’il ne valait pas beaucoup mieux qu’eux.


Comme certains ne peuvent pas s’empêcher de regarder en boucle les images d’une catastrophe en cours, le lecteur cherche à s’assurer que le crime suivant sera en fait moins horrible que ce qu’il a pu imaginer. Et se rend compte qu’il a tort.
 
Éminemment théâtral, le texte de Varenne est une suite d’indications dramaturgiques. Les décors sont grandioses : du tout Paris qui s’étend aux pieds de la Tour Eiffel à la grande verrière du musée d’Art Moderne en passant par les ateliers d’artistes.

Les personnages et leurs actions sont esthétisés : le vieux qui attend la mort, les mouvements légers de la jeune femme désirable, les tourments de l’inspecteur raté, l’angoisse de celui qui hésite entre les responsabilités de la vie d’homme et le confort de l’enfance, la dimension sacrée de l’acte créateur chez le tueur, sans jamais entrer dans la caricature. Tout est magnifiquement orchestré pour que chez le lecteur, la catharsis puisse faire son œuvre.

Agonisant, le tueur rappelle à Virgile que c’est bien lui qui a gagné. Comme un pied de nez au spectateur de tous ses meurtres, autant de tableaux qui constituent son œuvre : « J’ai joui sans l’aide répugnante des sens, lieutenant. Sans sexe, sans organe, j’ai joui de moi-même. Mes œuvres resteront, vous n’y pouvez plus rien. »

 Il n’a plus que faire de mourir puisqu’il vivra dans ses œuvres. Et c’est ainsi que le tueur devient L’Artiste.
 
Antonin Varenne - L'artiste - La Manufacture de livres - 9782358875295- 19,90 €
 

 
Dossier - Retrouver toutes nos chroniques de la rentrée littéraire 2019


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : La Manufacture De Livres
Genre : polars & thrillers
Total pages : 280
Traducteur :
ISBN : 9782358875295

L'artiste

de Antonin Varenne

2001. Les nuits parisiennes voient naître un nouveau monstre. Un serial killer s'en prend aux artistes, transformant chacune de ses scènes de crime en oeuvre mêlant esthétisme et barbarie.L'inspecteur Heckmann, flic vedette du moment, se retrouve en charge de cette très médiatique affaire et se lance dans la traque. Mais bientôt il lui semble que tous ces crimes ne sont qu'un moyen pour le tueur de jouer avec lui...Avec ce roman policier, Antonin Varenne révèle une fois de plus son incroyable talent à nous entraîner dans une course infernale où ses personnages doivent lutter contre leurs propres démons autant que contre le fracas du monde.

J'achète ce livre grand format à 19.90 €