L'enfant de la nuit, Olivier Balazuc et Emmanuel Polanco

Clément Solym - 07.03.2012

Livre - L'enfant de la nuit - Roman - Gallimard Jeunesse


Créé en Suisse en 2010, ce conte lyrique a été représenté à Angers-Nantes Opéra fin janvier et est programmé dans différentes villes françaises tout au long de l'année.


Virgile est un enfant courageux qui veille sur sa petite sœur et sa mère, malade.  La maison est plongée dans l'obscurité et les enfants, c'est bien connu, ont peur du noir. Depuis que la lumière ne traverse plus la maison, la mère est triste, pâle, désespérée.  Ambiance sombre et grave que Virgile souhaite combattre


« Dans la chambre, il fait si noir, aussi noir que dans nos cœurs. » Il fait la promesse à sa sœur de rapporter le jour à la maison et de guérir ainsi sa mère qui ne vient plus dans la chambre de ses enfants lorsque la  nuit menace. Véritable quête initiatique qui va d'abord mener  Virgile vers une femme cruelle et froide, reine de la nuit et ancienne cantatrice, Noctilia, qui, à l'aide du docteur Evariste, recueille les larmes des enfants pour son élixir de jouvence et de beauté.


« Je veux des larmes, je veux des larmes, elles ont pour nous tant de charme, c'est le nectar et l'ambroisie, car la beauté n'a pas de prix ».  Il va devoir les affronter, éviter également Mister W, chasseur de rêves : « Des rêves, je suis le dépeupleur, je les débusque comme un taupier » et ne pas se laisser envahir par les idées sombres et désespérées du clown triste Yorick : « je suis semeur de désarroi, artiste sinistre et mortifère. Ma grimace glace d'effroi le parterre ». 


 Face à tant de gravité et de noirceur, Virgile est un enfant pur, tenace, qui de chaque épreuve va sortir victorieux et au final, inverser la tendance,  remplacer l'obscurité déchirante et douloureuse par une lumière chaude, rayonnante et salvatrice. Entre ombre et lumière, entre comédie et burlesque et tragédie émouvante, le récit oscille, accompagné de chants et musiques lyriques, étranges, troublantes, déconcertantes mais captivantes, envoûtantes qu'on aura plaisir à écouter (à réécouter même plusieurs fois avant de se les approprier), avec ses enfants. 


Il est vrai, la lecture n'est pas immédiate, suppose une petite initiation pour le lecteur non lyrique ni même musicien mais vaut vraiment le détour. Découvrir le texte d'abord par le livre est un doux émerveillement tant les dessins sont précis, d'une qualité graphique empreinte de poésie et d'émotion. Ensuite écouter le cd, s'imprégner des textes chantés ou joués, même sans comprendre chaque mot, frémir au son des percussions, vibrer au son du piano et des chœurs d'enfants, sentir l'obscurité peu à peu décliner, et faire devenir sien cet imaginaire si particulier. 


Un éveil artistique original et varié, de haute qualité, poétique et philosophique, décliné en 7 scènes et 4 tableaux ou 52 mn, à partager avec votre enfant (dès 7 ans). Pour le plus grand bonheur des parents, c'est évident !