L'homme de la plaine du Nord, faire face aux passés

Auteur invité - 03.03.2020

Livre - Sonja Delzongle Denoel - selection Landerneau Polar 2020


POLAR FRANCOPHONE - Après bien des années et de nombreux déboires, le tueur Ernest Gare veut achever sa dernière mission qui s'est terminée sur son seul échec : il lui faut tuer Hanah Baxter. Alors que cette dernière pense justement raccrocher, elle est obligée de revenir en France, soupçonnée d'avoir tué Anton Vifkin, son mentor, en réalité la victime du tueur qui avait un contrat sur les deux têtes.
 


Pour le commissaire chargé à l'époque de l'enquête, c'est l'occasion d'embaucher la profileuse et de mettre ses connaissances, aussi bien professionnelles que personnelles, à l'épreuve. Hanah doit se replonger dans un passé vieux de plus de vingt années et se remémorer des événements qu'elle a tout fait pour oublier.
 
Dans L'homme de la plaine du Nord, Baxter renoue avec un passé traumatisant sous la férule d'Anton Vifkin, qui l'a poussée à choisir sa propre voie, loin de la mainmise vénéneuse et malsaine d'un tel être.
 
L'histoire happe rapidement le lecteur. Le passé est la clé du présent, il apparaît sombre et sans pitié, dédié à toutes les dépravations au nom des plaisirs déviants. Et si l'affaire de cet homme massacré par des chiens trouvait son explication dans ces jours lointains ? Que s'est-il vraiment déroulé dans ce manoir décrépi et qui éveille des échos chez Baxter ? De multiples questions de la sorte s'imposent et servent de moteur au récit, sur lequel plane la menace Gare, longtemps ignorée d'Hanah. Peut-elle sortir indemne de ce séjour en France ? Il n'y a pas de temps morts, mais des fils à assembler pour avancer vers le fin mot de l'histoire.
 
Le lecteur croise dans ce roman de nombreux personnages forts comme Hanah Baxter bien sûr, qui est admirable pour son abnégation à poursuivre sa mission jusqu'au bout et quoiqu'il en coûte, l'improbable Ernest Gare, un tueur aux deux visages si différents, et le commissaire obnubilé par l'affaire Vifkin.
 
Avec une intrigue à tiroirs bien ficelée, haletante et subtile, Sonja Delzongle mène L'homme de la haute plaine à son terme avec un art consommé du suspense.
 
Hanah Baxter est déjà l'héroïne de trois romans (Dust, Quand la neige danse et Récidive) et dans les remerciements, Sonja Delzongle annonce qu'il s'agit ici de sa dernière apparition. Pas besoin d'avoir lu un des autres titres pour apprécier pleinement celui-ci, car il est totalement indépendant, faisant référence à des événements antérieurs à sa première enquête. Il s'agit du point d'orgue de sa carrière de profileuse, la fin de la boucle allant de ses débuts à sa conclusion, une belle manière de tirer sa révérence.
 
Un bon polar qui ne manque pas de qualités et saura plaire à un large public.
 
François Schnebelen, libraire 
Espace culturel E.Leclerc de Barbezieux 

 
 
[NDLR] Le titre de Sonja Delzongle fait partie de la sélection 2020 du Landerneau Polar.  Rendez-vous le 30 mars prochain.

 
 
(à paraître 18 mars) Sonja Delzongle – L’homme de la plaine du nord – Denoël – 9782207157411 – 19.90 €


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.