L'Imprudence, de Loo Hui Phang : troublante expérience de la liberté

Dounia Tengour - 16.10.2019

Livre - Loo Hui Phang - Vietnam Laos France - liberté existence


ROMAN FRANCOPHONE – Loo Hui Phang est auteure de bandes dessinées et de romans graphiques. Elle est aussi scénariste et réalisatrice. En cette rentrée littéraire, la jeune romancière signe un premier texte séduisant et poétique. Le portrait d’une « imprudente » qui se cherche, dans les yeux des hommes, et surtout dans l’histoire de sa famille déchirée par l’exil.
 



L’héroïne du roman est une jeune photographe qui a quitté Cherbourg pour s’installer à Paris. Elle a décidé de vivre sa vie. Une vie, sans tabou ni contrainte. Dès le début, elle annonce la couleur. Elle aime sentir sur elle, le regard des hommes. Elle sollicite la caresse de leur peau, la chaleur de leur souffle. Très tôt, elle a deviné les exigences de sa sensualité et elle a recherché la satisfaction de ses désirs auprès des garçons.

Ce mode de vie, commun à beaucoup de jeunes femmes qui revendiquent la liberté de leurs corps, prend une autre résonance pour la jeune femme qui raconte son histoire. En effet, la narratrice est Vietnamienne, et la vie qu’elle mène à Paris est à l’opposé de sa culture.

Lorsqu’elle revient à Cherbourg, elle retrouve sa famille. Une famille vietnamienne ordinaire qui réside en Normandie, mais qui s’entête à perpétuer les traditions ancestrales.

Le père qui reste toujours en jogging depuis qu’il est à la retraite. La mère, discrète et effacée, qui quitte rarement sa cuisine. Et surtout, ce frère aîné, qu’elle ne comprend plus.

Tout au long du roman, c’est à ce frère que l’héroïne s’adresse.

Son frère a trente-trois ans et il est revenu vivre chez ses parents. Il passe son temps à fumer du cannabis et à jouer aux jeux vidéo. Il occupe maintenant la chambre de sa sœur. Sa chambre d’adolescente qu’elle a quittée le jour de ses dix-huit ans pour vivre pleinement sa vie à Paris. 

Pourtant, son frère n’a pas toujours été ce jeune homme fragile et replié sur lui-même. Adolescent, il a été champion de ping-pong régional et il pouvait prétendre à un titre de champion de France. Plus tard, il a même fait la connaissance d’une jolie rouquine. Devant lui, se profilait une vie sociale agréable et tranquille.

Que s’est-il passé alors ? Pourquoi est-il devenu cet homme amer et toujours en colère qui lance à sa sœur : « Où qu’ils soient, les Vietnamiens restent des Vietnamiens. C’est ça, ton identité. Tu as beau avoir grandi ici, sans aucun souvenir de notre pays, tu n’es pas française. Tu es et tu seras toujours une Vietnamienne. »

Lorsqu’ils arrivent en France, la jeune héroïne a un an. Son frère en a onze. Il a conservé des souvenirs nets et précis de sa vie au Laos, la première terre d’accueil de sa famille. Des souvenirs qu’il va taire jusqu’à l’âge adulte et qui feront de lui un être brisé et sans volonté.


Laos
paysage du Laros, YoTuT, CC BY 2.0

 

Un coup de fil en provenance du Laos va faire basculer la vie tranquille et terne de cette famille. La grand-mère, Wàipó, vient de décéder. La famille va se rendre à Savannakhet à des milliers de kilomètres de la France. Seul, le père décide de ne pas se rendre aux obsèques de sa belle-mère.

Au Laos, une nouvelle histoire s’écrit... Au fil des pages, on accompagne la jeune femme dans son périple au Laos, aux bords du Mékong, le grand fleuve qui traverse l’Asie du Sud-Est. 
 

[Extrait] L'Imprudence de Loo Hui Phang


C’est autour de Wàipó, la grand-mère qui porte curieusement un nom chinois, autour de sa propre histoire que va s’articuler le récit. C’est la personnalité de cette femme, très forte, qui d’une certaine manière, a façonné le destin des autres personnages. 

D’abord, le mari de Wàipó, le grand-père. Un homme souriant et discret, qui fut, nous rapporte la narratrice, d’une grande beauté lorsqu’il était jeune. Il est réservé et parle peu. Pourtant, derrière son sourire attendri, se cache un doux secret qui porte un nom de femme française : Madeleine. 

Une complicité qui dépasse les générations, lie la jeune femme à son grand-père. Il est le seul à ne pas porter de jugement sur sa façon de vivre.

Sa mère, quant à elle, redevient la fille soumise de son père, qui détient l’autorité sur tous les membres de sa famille.

Au Laos, où il a vécu jusqu’à l’âge de onze ans, la personnalité de son frère se découvre progressivement. Les morceaux du puzzle vont s’imbriquer au fur et à mesure pour offrir une vision à cette douleur qui l’habite. Un enfant qu’on a arraché à un pays, à un être chéri.

Malgré l’amour profond qu’elle lui porte, l’incompréhension entre l’héroïne et son frère est totale. Pour elle, même si elle ne rejette pas la culture de ses parents, elle fait partie de l’Occident. Au Laos, c’est comme cela qu’elle est perçue et elle revendique sans état d’âme, cette « occidentalité ».

À Savannakhet, au cœur de l’Asie, c’est aussi un Occidental, un Américain qui retiendra son attention et obtiendra ses faveurs.

L’écrivaine Loo Hui Phang, servie par son écriture soignée et délicate, livre un premier roman subtil et captivant sur le déracinement tout en offrant la sublime adresse, sincère, d’une sœur à son frère.


Loo Hui Phang —L’Imprudence — Éditions Actes Sud — 9782330121235 – 17,50 €




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Actes Sud
Genre : littérature
Total pages : 144
Traducteur :
ISBN : 9782330121235

L'imprudence

de Loo Hui Phang

Une jeune femme photographe qui vit à l'instinct, dans l'urgence de ses projets, de ses désirs, retourne dans son Laos natal pour l'enterrement de sa grand-mère. En compagnie de sa mère et de son frère aîné brisé par l'exil, en retrouvant son grand-père, elle réapprend ce qu'elle est, comprend d'où elle vient et les différentes ardeurs qui la travaillent, qui l'animent. Un premier roman audacieux, sensuel et délicat qui révèle le corps comme seul territoire de liberté.

J'achète ce livre grand format à 17.50 €