Bud est un jeune garçon qui vit avec sa grand-mère. Mais cette dernière ne quitte plus le lit et Bud est livré à lui-même. Volant à l'épicerie pour manger, il passe une grande partie de son temps assis sur les marches de sa maison à s'occuper de ses hérissons apprivoisés et à observer la maison d'à côté. A côté, c'est là où vit l'effrayant Sean Hopper, un homme aux tendances violentes et qui semble ne rien ressentir. Mais les choses parfois changent et les Hommes aussi.

 

Il s'agit là d'un roman sur la solitude et la misère. Misère sociale, culturelle, affective; la vie des personnages hantant les pages de ce récit semble s'être arrêtée dans le temps.
Avec beaucoup de pudeur et une plume pleine de poésie, Martine Pouchain anime donc ses héros sous nos yeux captivés. On ne peut ainsi que se prendre d'affection pour le narrateur, le jeune Bud, incarnation de l'innocence et en même temps enfant ayant grandi trop tôt. Dure, émouvante, glaçante parfois mais finalement simplement belle, La ballade de Sean Hopper est un vrai moment de littérature, moderne et audacieux.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.