Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

La bibliothèque de Villers : Benoit Peteers revisite Agatha Christie

Mimiche - 03.05.2013

Livre - Agatha Christie - crime - bibliothèque


Tard, un samedi soir de fin d'automne, un voyageur descend du train en gare de Villers.

 

Dès le lundi matin, il entreprend, dans la bibliothèque municipale, des recherches sur une série de cinq crimes restés non élucidés et ayant eu lieu au tout début du XXe siècle dans la ville.

 

Assez rapidement, il entretient avec le conservateur, des relations amicales qui l'amènent à expliquer à ce dernier le travail de recherche qu'il effectue pour un commanditaire qui a ambition d'écrire sur le sujet.

 

La découverte macabre d'un ouvrier assassiné au pied d'un terril rapproche les deux hommes auxquels s'est aussi jointe la secrétaire du conservateur.

 

Quand un deuxième corps est découvert par les trois nouveaux amis alors qu'ils traversent un parc de la ville au sortir de la nuit de Noël, une nouvelle série de crimes se dessine dans la ville.

  

Le texte, court (à peine une cinquantaine de pages), est suivi d'un autre qui n'a rien de romancé.

 

Dans « Tombeau d'Agatha Christie », Benoît PEETERS dissèque les ouvrages de la prolifique romancière en mettant en évidence les stratagèmes d'écriture développés par celle-ci dans l'ensemble de son œuvre.

 

L'intérêt de ce texte réside essentiellement dans l'éclairage en miroir qu'il donne de son propre roman : en poussant l'analyse des romans d'Agatha Christie, Benoît PEETERS donne la clef de lecture de son propre texte qui, s'il est rempli d'autant de cadavres que les textes de Christie, déroutera certainement, comme il m'a dérouté, les amateurs du genre qui n'y trouveront pas tout leur content.

  

 

 

 

La post –face de Jan Baetens est un complément instructif pour mieux comprendre la démarche de l'auteur et amener à reconsidérer la déception que le point final de la « Bibliothèque de Villers » ne manquera pas de faire ressentir un public non averti.

 

Ce sont donc trois textes indissociables qui s'enchaînent dans ce livre, donnant une dimension nouvelle à un exercice de style finalement assez intéressant.