Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

La boulangerie de la rue des dimanches

Fred Ricou - 20.09.2011

Livre - La boulangerie de la rue - des dimanches - Till Charlier


Nous sommes à Paris, mais pas le Paris que nous connaissons tous ne serait-ce qu'un peu. Nous sommes à Paris mais nous ne savons pas quand exactement. On sait juste que Louis joue de la flûte traversière et Adèle du tuba, qu'ils vont tomber amoureux parce qu'ils aiment Vivaldi tous les deux et que de cet amour-ci, pas celui de Vivaldi mais le leur, va naitre Jack. Jack, lui, aime ses parents, évidemment, même s'ils sont légers, un peu irresponsables sur les bords et inconscients au centre. Ils vivent d'amour, d'eau fraîche et de musique, aussi, lorsqu'ils meurent soudainement, ils ne laissent comme héritage à Jack qu'une flûte traversière, un tuba et un aller simple à l'orphelinat. Là-bas, on décide pour lui qu'il sera boulanger. Parce que ça, messieurs dames, c'est un vrai métier. Son Maître, l'artisan Athanase Robic, l'adopte rapidement, l'autorisant même à dormir sous le fournil, quitte à en déloger son chien… Cette confiance en Jack est rapidement récompensée puisque notre héros sait faire deux choses à merveilles, ce qui est peut-être peu mais toujours mieux que rien. Il réussit parfaitement les baguettes pas trop cuites et les religieuses au chocolat. Et ça, ça peut changer bien plus qu'une vie…

Bien que le format soit désuet, la couverture minimaliste un peu vieillotte, les illustrations et le choix de papier d'un autre temps, La boulangerie de la rue des dimanches a trouvé grâce à nos yeux. Tout ceci participe au fait que l'émerveillement n'en est que plus grandiose. Ici, le moindre détail et la plus petite virgule sont exquis! Cet ouvrage qui ne paye pas de mine est une friandise délicieuse, un régal complet! Alexis Galmot talonne le facétieux Roald Dahl dans son écriture poétique si juste, tandis que Till Charlier flirte avec le génial Sempé par la qualité de son regard et de son trait. L'ensemble crée une petite magie inoubliable dont vous ne devriez pas vous passer une heure de plus!