La femme boomerang : tragi-comique d'une cinquantenaire

Clémence Holstein - 25.05.2018

Livre - femme cinquantaine quotidien - Vie Kate Reddy - peinture sociale famille


La tourbillonnante Kate Reddy nous entraîne dans son quotidien de future cinquantenaire, paniquée par cette échéance fatale. Elle dresse un tableau hilarant et tendre de sa vie, ses espoirs, ses déceptions et ses surprises. La vraie vie en somme.
 


 

« Mais pourquoi tu ris ? C'est drôle ton livre ou quoi ? » C'est peu de le dire ! Tout seul dans son canapé, le lecteur rit. Presque à chaque page. Un éclat de rire qu'on devrait finir par attendre, au bout de deux cents ou trois cents pages mais qui fuse sans crier gare.

C'est une image : saugrenue et impertinente ; c'est une réplique : la répartie la plus inattendue ; une scène, grotesque : parfaite mais qui serait infailliblement lourde dans une comédie américaine à succès (et gros budget). Ici, l'humour virevolte, ne s’appesantit jamais. Kate se met en scène et nous dépeint sa vie de l'intérieur avec une auto-dérision hors du commun.
 

Il n'y a pas de jolis mots ou de nobles phrases ni blablabla pour dire ce qu'est le véritable quotidien. La franchise et l'humour restent les plus efficaces des stratégies pour partager l'au jour-le-jour qu'on a tant de mal à résumer. Pas de grandes théories ni de thèse-antithèse-synthèse, ô oui sublimes intellectuelles, mais combien infidèles à la vie réelle ! La narratrice et héroïne Kate décomplexe par son discours sans ambages.

Elle n'épargne rien de ce qui l'emprisonne en tant que femme, mère, épouse du XXIème siècle dans l'Angleterre bourgeoise : les conventions sociales, les impératifs sociaux implicites, culpabilisants, (ils valent aussi pour nous Frenchies). Elle révèle le ridicule des règles sociales et de la jeunesse qui y croit dur comme fer.

Elle dresse aussi le portrait d'un couple sur le déclin, sans cruauté mais sans pitié non plus. Tel qu'il se délite et gangrène le quotidien. Elle ose, Kate la guerrière, parler de la difficulté d'être mère d'adolescents et le caractère proprement ingrat de la tâche.

De cette place impossible de « femme-sandwich » prises entre les deux générations qui l'entourent. La colère qui parfois ne la lâche pas. Vieillir et voir sa valeur sociale dégringoler. Le défaut de reconnaissance d'une femme « mûre » comme on dit poliment mais que les regards commencent à mépriser. L'amertume qui en découle. Le corps qui devient un étranger et que l'on doit réapprivoiser. La bataille à mener pour continuer de faire tourbillonner l'existence.
 

Le langage est cru, sans filtre et tonitrue. Difficile d'y résister, qu'on aime lire ou pas. Kate est là juste à côté et raconte : on l'entend je vous jure ! Et elle parle de nous, de vous. La femme boomerang sait user des mots qui touchent, derrière le rire et la connivence qu'elle instaure. La violence et la beauté banales sont dépeintes avec justesse et respect du vécu ordinaire. L'on se sent comme compris. Même si l'on n'est pas une femme de quarante-neuf bientôt cinquante ans. Le pouvoir de La nouvelle vie de Kate Reddy.

 

Grâce à son recul de femme de presque un demi-siècle, Kate a le regard aiguisé et s'autorise enfin à abattre les barrières. Non sans mal mais avec l'aide de ses amies. Il y a en effet également dans ce récit le tableau de profondes relations amicales. Allison Pearson met en scène plusieurs personnages auxquels Kate est liée par un attachement profond et véritablement salvateur.
 

L'amour est aussi de la partie. Et même si le prince charmant n'existe pas dit-on, peut-être qu'on devrait y croire. Non ? Le rêve est parfois plus proche du réel que la digne objectivité.

 

Avec un humour décapant, Allison Pearson nous livre une nouvelle compagne, un de ces personnages qui s'imprègnent en nous, parfois pour toujours, tant ils sont vivants et justes. De vraies problématiques sociétales sont en même temps abordées et résonnent avec les montagnes russes dont le quotidien est parsemé.

Un vrai plaisir qui incite à se saisir de ce qui se présente avec humour et optimisme.

 

 

Allison Pearson, trad. Julie Sibony - La nouvelle vie de Kate Reddy – Editions Cherche Midi – 9782749149615 - 22 €


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.