La fille au sourire de perles : de l'horreur à l'exil, réaliser sa puissance

Auteur invité - 12.02.2019

Livre - La fille au sourire de perles - Les Escales - Exil Rwanda resilience


ROMAN ÉTRANGER — Petite fille née au pays des Mille collines et brisée en mille morceaux après avoir fui les massacres de 1994 au Rwanda contre les Tutsis — quelque 800.000 morts selon l’ONU —, jetée dans l’enfer de l’Histoire, Clemantine Wamariya tente de renfiler le collier cassé de son histoire à elle dans un récit douloureux et intense.
 


À l’âge de six ans, la voilà sur les routes, seule avec sa courageuse sœur aînée Claire, qui a quinze ans à peine, pour un périple douloureux et angoissant qui va les emmener six ans durant dans sept pays d’Afrique, de cachettes en camp de réfugiés ou en bidonvilles, puis aux Etas-Unis.

Et c’est là un autre voyage qui l’attend, non moins douloureux et angoissant, un voyage en quête de son identité personnelle.

Une identité à reconstruire, au-delà de tous ces morts, de sa terreur de l’abandon, de ses souvenirs explosés et du sentiment de perte — sa petite tasse en terre laissée à Kigali, son sac à dos Mickey abandonné au Mozambique avec, dedans, les cailloux ramassés sur ses chemins de fuite —, mais aussi du statut de victime auquel elle se retrouve assignée aux États-Unis avec son histoire « si intéressante, si lointaine et exotique, comme un chapitre du Livre de la Jungle ».

Elle raconte ainsi comment à son arrivée aux États-Unis le fils de la famille américaine qui l’accueille porte sans penser à mal un t-shirt avec l’inscription « j’ai survécu à un camp de basket » ; ou le choc ressenti lorsqu’Oprah Winfrey la surprend par des retrouvailles en direct à la télévision avec ses parents, une expérience qui ne lui permettra d’ailleurs pas de vraiment renouer avec eux. Ou encore cette réflexion d’un milliardaire lors d’une table ronde sur les réfugiés rassemblant le gratin de la Silicon Valley : « Alors, qu’est-ce que ça fait d’être l’une des nôtres ? »

La lecture de La Nuit d’Elie Wiesel l’aidera à franchir une étape essentielle : « Je n’avais pas encore de mots pour décrire les atrocités que j’avais vécues. Je n’en ai pas vraiment aujourd’hui. Mais après avoir lu La Nuit, je me suis souvenue de tous ceux, à Kigali, qui se traitaient de serpents et de cafards. »
 
Avec l’appui d’une famille américaine, elle parviendra à faire des études à Yale, s’installera à San Francisco et milite désormais pour les droits de l’homme. Mais pour elle, « le mot génocide ne permet pas d’appréhender les expériences individuelles », il « ne peut expliquer la douleur qui ne nous quitte pas, même si nous continuons à vivre », c’est un mot « clinique, excessivement général, déshumanisant, il ne contient pas une goutte de sang ». 

Selon une légende rwandaise qui lui contait sa nounou Mukamana à Kigali, la jeune fille au sourire de perles a pour père l’orage. Elle sème un peu partout les perles jaillies de son sourire. Et c’est cette jeune fille qu’elle décide d’être, « puissante, maîtresse de sa propre vie et, ne se faisant jamais, attraper ».
 
Laure Amblesec


Clemantine Wamariya, trad. anglais (US) Julie Groleau - La fille au sourire de perles - Les Escales - 9782365694186 - 20.90 €

Dossier Rentrée d'hiver 2019 : une nouvelle année littéraire lancée 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Les Escales
Genre :
Total pages : 294
Traducteur : julie groleau
ISBN : 9782365694186

La fille au sourire de perles

de Wamariya, Clemantine ; Weil, Elizabeth

Clemantine Wamariya a six ans quand le conflit rwandais éclate en 1994. Avec sa soeur Claire, quinze ans, elles doivent fuir les massacres et traversent sept pays d'Afrique pour échapper à la violence. Sans nouvelles de leur famille, elles affrontent la faim, la soif, les camps de réfugiés, la misère et la cruauté pendant six ans avant d'arriver aux Etats-Unis.

J'achète ce livre grand format à €