La friendzone : de l'amitié à l'amour, ce gouffre vertigineux

Victor De Sepausy - 17.05.2018

Livre - amour amitié adolescents - lycée amour ados - amour amitié frontière


«Que se passerait-il s’il apprenait la vérité?» Lourde question, qui présuppose une dissimulation terrible. Cristina Chiperi en a fait le thème de I Still Love You : une simple affaire d’adolescents, dans des circonstances assez banales. Mais à cet âge, tout prend d’incroyables proportions…

 



 

Lucy Sanders n’aurait pas pu mieux rater sa vie : elle est tombée amoureuse de Dylan, son meilleur ami. Et c’est ici que tout débute : le moindre geste, la moindre attention, tout devient motif à perdre la tête. Or, sans cesse revient cette interrogation, prenante : comment ne pas lui dire, comment ne pas le perdre s’il venait à l’apprendre — et que cela n’était pas réciproque ?

 

C’est pourtant la dernière année de lycée, la suite est peuplée d’inconnus et d’imprévisible. « “C’est seulement ton meilleur ami, Lucy”, me dis-je, surprise. » Il est préférable de se taire, surtout que Dylan a manifestement plus qu’une simple passade pour Caroline. Difficile de ne pas le comprendre : Caroline incarne une sorte de canon de beauté. Du moins aux yeux de Lucy.

 

À tout cela s’ajoute Daniel, récemment arrivé en ville, et qui semble décidé à venir en aide à Lucy. Étrange, pourtant, tout dans son comportement indique qu’il fait le contraire. 

 

Perdre une amitié, quand son cœur bat si fort, ou tout déclarer et prendre le risque qu’il ne batte plus du tout — même si nous, adultes déprimants, savons qu’il ne va pas s’arrêter de battre bien longtemps ? 

 

Si ce cliché du meilleur ami dont on tombe amoureuse est éculé à n’en plus pouvoir dans les séries américaines et les romances pour adolescents, Cristina ne prétend pas renouveler le genre. Il est finalement assez regrettable qu’elle ait à tout prix tenu à poser un cadre américain autour de ses personnages : l’Italie dont elle est originaire avait certainement spécificités plus intéressantes à apporter. 

 

La voie américaine offre un plus large consensus, on le comprend. Certainement pas plus propice à l’exploration du thème de la frontière entre amour et amitié chez les ados — mais assurément suffisamment vu dans ce cadre pour toucher l’imaginaire du public. 
 

[Extraits] I still love you de Cristina Chiperi 
 

À la lectrice adolescente de passage, donc, foncez mademoiselle, il y a dedans tout ce dont vous avez besoin — même si, à mes yeux, l’ensemble manque un peu de conviction. Ne vous en faites pas, je tâcherai de vous en trouver d’autres à l’avenir, plus dense, et qui n’auront pas besoin d’Amérique pour vous faire vibrer. 

 

 

Cristina Chiperi, trad. Nathalie Nédélec-Courtès — I Still Love You — Pocket Jeunesse — 9782266279314 – 16,90 €

(lu sur iPhone 7 Plus)




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Pocket Jeunesse
Genre :
Total pages : 286
Traducteur : nathalie nedelec-courtes
ISBN : 9782266279314

I still love you

de Chiperi, Cristina

Tomber amoureuse de son meilleur ami ? Mauvaise idée... Au mépris de ses sentiments, Lucy décide d'aider Dylan à conquérir celle qu'il aime. Mais l'arrivée d'un nouveau venu pourrait bien chambouler le fragile équilibre de ce triangle amoureux...

J'achète ce livre grand format à 16.90 €