La mort du khazar rouge, noire Histoire

Auteur invité - 16.04.2019

Livre - Shlomo Sands Seuil - mort khazar rouge - polar contruction Israel


ROMAN ETRANGER - L’historien israélien Shlomo Sand délaisse les notes de bas de page pour un roman noir débridé où l’assassin cherche à s’en prendre … à des idées. Professeur à l’Université de Tel-Aviv et auteur de savants travaux de recherche, dont Comment le peuple juif fut inventé (Fayard, 2008), lauréat du Prix Aujourd’hui 2009 et qui déchaîna la polémique, Shlomo Sand s’adresse cette fois à un public plus large, dans son premier roman policier.
 
 

Une rencontre au XIIe siècle à Tolède, en Castille, entre le rabbin Abraham ibn Dawd Halevi et de jeunes juifs descendants de Khazars venus d’un empire alors mourant forme le creuset de ce roman captivant.
 
L’intrigue elle-même se déroule de 1987 à 2007, vingt années qui ont vu la première Intifada et la fondation du Hamas, la signature des accords d’Oslo, l’assassinat d’Yitzhak Rabin, l’arrivée au pouvoir de Benjamin Netanyahou, la deuxième Intifada et l’enlisement des espoirs de paix israélo-palestinienne. Un temps durant lequel les mœurs ont aussi évolué en Israël, avec la libération sexuelle et la décriminalisation de l’homosexualité en 1988.
 
Tout commence par la découverte du corps lardé de coups de couteau du professeur Yitzhak Litvak, un sexagénaire à la crinière roux foncé né en Ukraine en 1925 et qui a publié en début de carrière, dans les années 1960, un livre controversé sur l’empire khazar.
 
Orientaliste non conformiste, il jugeait mensongère la phrase ouvrant la charte d’indépendance de l’Etat d’Israël - ”Exilé de Terre sainte, le peuple juif lui demeura fidèle tout au long de sa Dispersion” -, estimant qu’il n’y avait pas eu d’exil et que l’expansion du judaïsme avait été liée à des conversions de souverains comme Bulan, le roi de Khazarie, Abou Karib Assad, roi d’Himyar (dans l’actuel Yémen), la Kahina, reine des berbères d’Afrique du Nord ou Judith, reine de Beta Israël (Falasha). Ces thèses audacieuses sont loin de plaire à tout le monde, mais le meurtre n’a pas forcément un unique mobile.
 
Ce n’est en effet que le premier d’une série d’assassinats, dans ce récit riche en rebondissements où les acteurs campent la diversité de la société israélienne, depuis le commissaire Emile Morkus, un arabe chrétien marié à une Ukrainienne - le seul arabe israélien à avoir grimpé aussi haut dans la hiérarchie policière du pays -, jusqu’à l’agent ultra-sioniste du Shabak (sécurité intérieure) en passant par des étudiants gauchistes, une historienne un brin particulière mais d’une rectitude morale à toute épreuve et l’épouse ambitieuse du vice-président de l’université, sœur d’un dirigeant des colons.
 
Le genre policier offre à Shlomo Sands toute licence pour inventer ses personnages et laisser libre cours à son imagination, quitte à broder autour de faits réels, sur son thème de prédilection : dénoncer la construction mémorielle de l’Etat d’Israël et le récit national du retour du peuple juif dans sa patrie, deux mille ans après en avoir été déraciné par la force, pour montrer l’origine plurielle de ce peuple via des conversions successives, notamment chez les berbères d’Afrique du Nord ou dans l’ancien empire khazar d’Asie centrale.
 
Laure Amblesec


Shlomo Sand, trad. hébreu Michel Bilis – La mort du khazar rouge - Seuil – 9782021414011 – 21 €


Commentaires
j'admire énormément Shlomo Sand , sa clairvoyance et sa fidélité a la raison , il nous ouvre une porte sur ce que pourrait être l'autre partie des adeptes de cette idéologie

longtemps cachée , par le choix de leur isolement médiatiques.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Seuil
Genre :
Total pages : 384
Traducteur : michel bilis
ISBN : 9782021414011

La mort du khazar rouge

de Shlomo Sand

Qui a tué l'éminent professeur d'histoire Yitzhak Litvak, de l'université de Tel Aviv ? C'est la question à laquelle tente de répondre le commissaire Emile Morkus, un des rares hauts gradés arabes de la police israélienne. Mais quelle piste suivre ? Célibataire sans enfant, Litvak semblait vivre seul, surtout préoccupé de l'avancée de ses travaux. Celle d'une mauvaise rencontre ? D'un étudiant voulant se venger d'un échec quelconque ? Ou celle d'un règlement de comptes entre ces universitaires qui, comme dans toutes les facultés du monde, se détestent cordialement ? L'affaire prend une autre tournure quand le frère jumeau de Litvak est à son tour assassiné, et que certains services israéliens travaillent ostensiblement à étouffer l'affaire.

J'achète ce livre grand format à 21 €