medias

La princesse de glace, Camilla Läckberg

Clément Solym - 07.07.2008

Livre - princesse - glaces - Camilla


Fjällbacka, un petit village de la côte suédoise, prisé depuis quelques années par les riches Stockholmois en saison. Erica Falk, la trentaine, vient y quelque temps faire le deuil de ses parents, décédés dans un tragique accident, et trier leurs affaires dans la maison de son enfance.

Mais pour la jeune femme, écrivaine en mal d’inspiration, ce plongeon dans le passé se révélera bien plus intense que prévu. Erica se retrouve en effet prise au cœur de l’enquête autour de la mort de son amie d’enfance. Suicide ou meurtre ? Fromage ou dessert ? Ben Laden ou Sama ?

Qui était vraiment cette femme, qu’Erica avait perdue de vue, et qui aux yeux des siens, était devenue secrète et distante ? Quel lien avait-elle avec la seconde victime, un peintre maudit, gorgé d’alcool, symbole de honte pour la petite bourgade ?

Un lourd secret, ancré dans leur enfance, les avait réunis, mais dans une contrée aussi tranquille, où les apparences sont primordiales, personne n’apprécie réellement que l’on vienne déterrer les cadavres enfouis dans les placards. Pas plus que l’on ne doit remuer les vieilles histoires oubliées…Heureusement, Erica peut compter sur le soutien de Patrick, avec qui elle a grandi, devenu inspecteur de police, et qui ne l’a jamais oubliée.

Voilà le nouveau roman d’Actes Noirs, la collection créée spécialement pour le phénomène Millenium par Actes Sud. Même genre littéraire, même nationalité de l’auteur, le parallèle était facile. Certes. Mais l’éditeur ne s’en prive d’ailleurs pas, en quatrième de couverture. Il faut dire, les ventes des romans de Camilla Läckberg talonnent celles de la trilogie de Stieg Larsson en Suède. Et pourtant… la comparaison avec Millenium est la pire chose qui ait pu arriver à ce livre. Et quelque part, c’est dommage. Vraiment.

Dommage, parce que ‘La princesse de glace’ est un polar loin d’être désagréable, ou moins encore, mauvais. Le décor est bien planté, on plonge au cœur de la vie paisible et quotidienne d’un minuscule village suédois. Le texte respire d’une atmosphère authentique, l’équivalent d’un Mss Marple en Angleterre, où l’on est tous unis derrière l’horaire consacré de la tasse de thé.

Des personnages inégaux, mais avec globalement du relief, et quelques-uns particulièrement bien dépeints, comme le peintre alcoolique ; tout cela participe d’une peinture de mœurs dans laquelle le public peut s’identifier et se retrouver sans peine, ces figures se retrouvant partout. D’autant que le piège du manichéisme, pourtant facile dans les romans du genre, est évité. Bref, on est face à un roman qui se lit très facilement, une intrigue plutôt bien ficelée. Sauf que…

Sauf que le nom Millénium a été lancé, alors, du coup, on compare et on ne voit que les défauts. L’histoire beaucoup plus étriquée, la romance galvaudée, qui suinte l’eau de rose ; un dénouement pas franchement mauvais, mais qui peut décevoir.

Pourtant, une fois sorti de la comparaison fatale, il faut avouer que ce livre a des qualités. Et notamment celle de changer un peu du foisonnement de polar de ces dernières années, un peu tous sur le même modèle, qui donnent dans la surenchère de sang, de détails sordides d’atrocités commises, de sérial killer tous plus aliénés les uns que les autres. Ici, ce n’est pas sur le frisson que l’auteur a voulu jouer, mais plutôt sur les travers d’une petite communauté tranquille, du moins en apparence. Une sorte de Desperate Housewives appliqué à un village entier, plutôt qu’un épisode des Experts.

Un roman policier qui change, donc,…et rien que pour ça, ça fait du bien. Un livre parfait pour cet été, comme gourmandise à lire lors des longues soirées. Et qui, tout comme le rosé léger cher à ces mêmes soirée, n’est peut être pas un cru exceptionnel, mais fait passer, avec modération, un bon moment. Avec du pamplemousse, le rosé, d’ailleurs. C’est meilleur quand il faut chaud…



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.