La revanche, John Grisham

Clément Solym - 18.02.2009

Livre - revanche - John - Grisham


Rick Dockery est troisième quarterback sur la feuille de match des Browns de Cleveland, une équipe de football américain de la NFL. Quand il se réveille sur un lit d’hôpital avec Arnie, son agent, à ses côtés, il ne se souvient plus de grand-chose.

 

Alors, c’est Arnie qui lui raconte comment les Browns menaient 17-0 à quelques minutes de la fin de ce match du premier Super Bowl de leur histoire devant les Broncos. Comment, à la suite de la sortie sur blessure du second quarterback titularisé en cours de match après le claquage de Nagle, le titulaire incontesté, Rick fait son entrée sur le terrain. Et comment, en l’espace de onze petites minutes, à la suite de plusieurs énormes erreurs de la part de Rick, les Broncos ont finalement renversé le score pour gagner 21-17, laissant Rick étalé au sol, pour le compte, par un choc violent dont il sort avec une nouvelle commotion cérébrale. Et voilà comment il est arrivé sur ce lit d’hôpital.

 

Les supporters étaient tellement énervés qu’ils ont même essayé d’entrer dans l’hôpital pour l’agresser un peu plus, si tant est que cela fût encore possible ! Et certains manifestants ont fait le siège du hall d’entrée, face aux vigiles, gesticulant sur des pancartes des slogans à son encontre et sans ambiguïté : « Légalisez l’euthanasie » !

 

Dans ces conditions, retrouver un engagement dans une autre équipe de la NFL relevait de la gageure. Aussi, après de longues tractations entre Arnie et Rick, ce dernier finit quand même par prendre son baluchon pour un engagement de six mois dans l’équipe des Panthers de Parme (hé oui, il y a un circuit e Italie !) qui rêve d’un quarterback américain !

 

Bon, alors là, les enfants, si vous n’aimez pas le football américain ou si, plus simplement, il vous laisse indifférent, il vaut mieux que vous passiez à autre chose !

 

Je crois que John GRISHAM a dû prendre des cours en accéléré auprès d’un journaliste de la NFL avant de commencer à écrire la première ligne de son bouquin. Mais bon, quand il se lance dans des séries d’actions typiques avec des vocables anglais incompréhensibles pour le commun des mortels, on ne peut pas dire que le texte soit bien folichon : Rabattez-vous sur L’Equipe, c’est au moins aussi bon et en plus vous aurez droit au match complet en « live ».

 

Ensuite, John GRISHAM a dû acheter un livre de recettes italiennes. Aussi, il nous les ressert à longueur de pages : de l’antipasti, en passant par les pasta sous toutes leurs déclinaisons, il nous assène divers repas pantagruéliques où la seule liste des mets fait office de scénario. Léger !

 

Enfin, John GRISHAM a dû se faire envoyer tous les dépliants touristiques de la région parmesane, ce qui lui permet d’en parler sans chaleur, effleurant le pays par des descriptions de visites affligeantes ! L’entendre parler de Venise (après y avoir « vécu dedans » au travers de la lecture de « L’Héritage Vénitien ») conduit à penser qu’il ne doit pas parler de la même ville.

 

Comble du comble, John GRISHAM a été invité par les édiles parmesans à une représentation d’Othello (l’opéra de Verdi) dans le théâtre de Parme : aucun problème, vous y aurez droit aussi mais, en dehors de la taille fine de Desdémone, un peu bousculée par des spectateurs puristes, point n’aurez d’autre développement ! Même si l’opéra serait, à parme, « plus populaire que le calcio ».

 

Pour faire bonne mesure, il nous distille une petite romance aussi improbable que vite avortée suivie d’une autre un peu plus durable : notre quarterback aura bien sa « Revanche » tant au sein de son sport favori qu’auprès de la gent féminine.


Allez ! Emballez, c’est pesé ! Aucun intérêt ! Si cela s’appelle un best-seller, c’est à désespérer du jugement du lecteur. Ceci étant, j’aurais dû m’en douter : dans sa dédicace, John GRISHAM nous avertit tout de suite ! Ce livre n’est fait que pour parler de ce qu’aime son éditeur de toujours et bien aimé !

 
J’aurais dû le croire sur parole.

Retrouvez La revanche, sur Place des libraires