La rivière de sang : là où ça pèche et fait mouche

Mimiche - 28.02.2020

Livre - rivière sang - Jim Tenuto - chronique livre


ROMAN ÉTRANGER – Après une brève carrière de football interrompue par un accident de jeu puis quelques années dans l’armée dont il n’a pas, non plus, ramené que de bons souvenirs, Dahlgren Wallace a trouvé un bon job au Carved L. Ranch : il est guide de pêche !



 
Le ranch appartient à Fred Lather, un riche homme d’affaires de la côte Est, qui a acheté une propriété immense avec des kilomètres de rivières et ruisseaux dont il a aussitôt interdit l’accès aux gens du cru, lesquels n’ont pas beaucoup apprécié de se voir ainsi privés d’un lieu de pêche historiquement accessible jusqu’alors !

Fred Lather entend utiliser son ranch pour y recevoir des relations d’affaires : il les confie alors à Dahlgren qui les emmène pêcher et, naturellement, en fonction de l’importance des invités et des tractations en cours, leur sort « le grand jeu » de l’expérience de la pêche à la mouche !

Pratiquer son activité favorite sur des rivières idylliques en promenant des richards souvent maladroits dans le lancer de leur mouche sous le nez d’une truite : il y a pire punition dans la vie. Et Dahlgren ne voit pas grand-chose à y redire, lui qui conserve malgré tout assez de loisirs pour profiter de cette magnifique région et des rivières du Montana à deux pas du Yellowstone !

Ce matin-là, alors qu’il pensait que les invités de Fred ne seraient pas si pressés de le rejoindre au petit déjeuner préparé au ranch, il doit bien constater que c’est lui qui arrive le dernier au rendez-vous à côté du bateau : Elden Elderberry et sa femme Suzi sont déjà sur le bord de la rivière en train de l’attendre en s’essayant à leurs premiers lancers.

Ayant finalement installé chacun à des postes éloignés l’un de l’autre sur la rivière afin qu’ils ne se gênent pas, Dahlgren fait la navette entre eux deux, apportant conseils et recommandations, veillant avec attention et prévenance au confort et à l’entier plaisir des invités de son patron.

C’est après avoir donné quelques « tuyaux » à Suzi qu’il revient vers Elden et le découvre inanimé dans le courant, sa canne brisée et laissant échapper quantité de sang d’une plaie béante à la base du crâne

Interrompant immédiatement la partie de pêche, Dahlgren s’empresse de ramener Suzi au ranch d’où il fait appeler le chef de la police Twain qui, les premières constatations faites sur la rivière, ne tarde pas à regarder le guide d’un œil soupçonneux...
 
Ce que je ne vous ai pas dit, c’est que les époux Elderberry sont mormons et membres actifs et bienfaiteurs de l’Église de Salt Lake City.

Et ce n’est pas un élément anodin parmi tous ceux qui vont faire partir l’enquête un peu dans tous les sens ! Celle-ci est aussi chahutée par les intérêts divergents de différents groupuscules n’ayant pas apprécié la mainmise d’un riche californien sur un ranch magnifique du Montana, dans lequel il ambitionne de relancer l’élevage d’un troupeau de bisons.

Milice néonazie, activistes écoterroristes, voisins jaloux, intérêts financiers potentiellement gênés par les tractations affairistes entre Lather et Elderberry, communauté archaïque cherchant des terres pour accroître les revenus de leur phalanstère… : rien n’y manque et ils sont nombreux tous ceux qui auraient pu avoir un intérêt à contrecarrer les négociations prévues par le propriétaire du ranch, tout en faisant porter le chapeau à un guide-de-pêche-lampiste.

Et bien sûr, quand autant de sujets sensibles sont identifiés autour d’un cadavre, le FBI ne tarde pas à pointer son nez tout en faisant semblant de ne pas y toucher afin de n’effrayer personne.

Jim Tenuto évoque avec délectation ce mille-feuille de la société américaine qui est un terreau où fleurissent, sous couvert de libertés individuelles, de douteuses dérives extrémistes qui font, je dois l’avouer, un peu froid dans le dos, tant en termes de moyens dont ils disposent qu’en termes de motivations et de justifications de leurs actes. Décidément, ces descendants de la conquête de l’Ouest n’ont pas fin de nous étonner et il est clair que les pratiques qui ont cours dans ces États peu peuplés, peu industrialisés (puis-je dire « un peu reculés » des États-Unis ?) ne sont très certainement pas étrangères aux choix politiques du pays (que nous pouvons avoir quelques difficultés à comprendre...).

N’empêche, l’auteur nous traite comme des truites fario dans la rivière. Il nous balance des leurres à tout bout de champ, qui ne manquent jamais d’entraîner le lecteur dans des impasses ! Bref, il nous promène tout au long de son livre avec un réel sens de la narration, mais aussi de la dissimulation. Pour notre plus grand plaisir, il faut bien le dire.

Évidemment, Jim Tenuto en profite pour « balancer » sur quelques sujets qui, certainement, lui tiennent à cœur, mais aussi sur certains dont je ne sais pas toujours ce qu’il faut en comprendre. Comme ce couplet sur les chasseurs et pêcheurs qui feraient plus que les associations de protection de l’environnement pour la préservation des écosystèmes, ou cet autre sur la taille lilliputienne du cerveau des truites qui en feraient des animaux si bêtes qu’ils sautent sur tout ce qui bouge (étonnant ce qu’on peut entendre au sujet du « mammifère doué du cortex cérébral le plus développé » qui est capable d’être bien pire que bête) y compris des leurres sans aucun intérêt alimentaire. Mais bon, je vais lui concéder au pire une provocation, au mieux un humour au centième degré.

Ceci étant, si vous n’êtes pas adepte de la pêche à la mouche, n’ayez aucune crainte, il y a mille détails dans ce livre qui vous permettront d’y trouver aussi votre intérêt.



Jim Tenuto, trad. Jacques Mailhos — La rivière de sang — Gallmeister — 9782351786680 – 9,80 €


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.