Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

La valse des arbres et du ciel : les derniers jours de Vincent Van Gogh

Cécile Pellerin - 05.12.2016

Livre - Littérature française - Van Gogh - Marguerite Gachet


Lire le roman de Jean-Michel Guenassia au moment où le musée Van Gogh d'Amsterdam conteste l'authenticité des dessins inédits reproduits dans le livre "Vincent Van Gogh, le Brouillard d'Arles, Carnet retrouvé" (qui vient de paraître aux éditions du Seuil), procure une joie supplémentaire au lecteur, lui offre une certaine complicité avec la polémique mais le place bien au-dessus du débat public entre experts.

 

 

Car là n'est pas le propos de ce roman. Même s'il interroge lui aussi sur l'authenticité de certains tableaux attribués à l'artiste, s'il repose incontestablement sur des recherches documentaires fouillées, il choisit avant tout, de rendre compte d'une époque (la fin d'un siècle), d'un lieu, Auvers-sur-Oise, et d'un homme, artiste-peintre un peu fragile, Van Gogh, confié aux soins du Docteur Gachet, passionné d'art et ami de Pissarro.

 

De ce cadre avéré, naît alors une fiction romanesque exaltante dont la probabilité importe peu au final et en constitue peut-être sa force d'ailleurs.  

 

Détachés avec grâce de l'expertise rigoureuse, les faits réels fusionnent habilement avec un imaginaire lumineux et coloré, intime et sensible ; offrent une lecture fluide et harmonieuse, quasi-ininterrompue, enthousiasmante. Légère.

 

Entrecoupés d'extraits d'articles de presse de l'époque et de la correspondance de Vincent à son frère, les pans de vie racontés à travers la voix de Marguerite Gachet en 1949, ainsi délimités, résonnent avec une intensité surprenante, parfois troublante. Ajustés, imbriqués pour ravir.

 

 

"Je suis une imitatrice-née mais moi, je n'existe pas. C'est cela mon problème".

 

Mars 1890. Marguerite a dix-neuf et rêve d'évasion. Si son père, le docteur Gachet, s'occupe peu d'elle, il a pourtant choisi à sa place l'homme qu'elle épousera, Georges, le fils de son ami pharmacien. Déterminée à choisir elle-même sa destinée,  brimée par l'impossibilité pour une femme d'entrer aux Beaux-Arts alors qu'elle excelle à reproduire les œuvres de Raphaël ou Fragonard, Marguerite envisage d'émigrer à New-York.

 

L'arrivée de Vincent à Auvers-sur-Oise va brusquement changer son horizon. "Son tableau est fascinant, labouré de traits vifs qui donnent le tournis. De la chaleur émane, l'odeur des blés surgit, les couleurs frémissent, ça bouge, ça respire, je ne savais pas qu'un jaune pût palpiter à ce point". La passion amoureuse évanescente qu'elle entretient avec le peintre, livrée dans ces pages, telle une confession à l'aube de sa mort, est aussi l'histoire d'une quête de liberté et d'émancipation d'une vie tout entière.

 

De la condition féminine, de l'antisémitisme de nombreux artistes ou des prémices de la Première Guerre mondiale jusqu'aux derniers jours de l'artiste, entre vérité et hypothèse, l'auteur immerge le lecteur au cœur d'une ambiance expressive et son interprétation singulière et déroutante mais plutôt adroite ne crée aucune rupture rythmique .

 

L'écriture, accessible et vivante, propre à décrire les ambiances naturalistes de l'artiste, réduit la distance. Visuelle, elle intègre facilement le lecteur aux différentes ambiances, le divertit sans effort.

Un bon moment.


Pour approfondir

Editeur : Albin Michel
Genre :
Total pages : 298
Traducteur :
ISBN : 9782226328755

La Valse des arbres et du ciel

de Jean-Michel Guenassia

Auvers-sur-Oise, été 1890. Marguerite Gachet est une jeune fille qui étouffe dans le carcan imposé aux femmes de cette fin de siècle. Elle sera le dernier amour de Van Gogh. Leur rencontre va bouleverser définitivement leurs vies.Jean-Michel Guenassia nous révèle une version stupéfiante de ces derniers jours.Et si le docteur Gachet n'avait pas été l'ami fidèle des impressionnistes mais plutôt un opportuniste cupide et vaniteux ? Et si sa fille avait été une personne trop passionnée et trop amoureuse ? Et si Van Gogh ne s'était pas suicidé ? Et si une partie de ses toiles exposées à Orsay étaient des faux ?...Autant de questions passionnantes que Jean-Michel Guenassia aborde au regard des plus récentes découvertes sur la vie de l'artiste. Il trouve des réponses insoupçonnées, qu'il nous transmet avec la puissance romanesque et la vérité documentaire qu'on lui connaît depuis Le Club des incorrigibles optimistes.

J'achète ce livre grand format à 19.50 €

J'achète ce livre numérique à 9.49 €