La vie dissipée d'une serveuse de bar, dans le Japon du siècle dernier

Mimiche - 31.07.2019

Livre - Nagaï Kafu - Saison pluies - Japon histoire


NOUVELLES ÉTRANGÈRES - Partie de chez ses parents depuis des années pour ne pas être mariée contre son gré, Kimiyé est arrivée à Tokyo où elle a rapidement trouvé un emploi comme serveuse dans divers bars de nuit avant d'intégrer les équipes du Dom Juan, l'un des plus fameux.


 
Là comme ailleurs, elle a fait diverses connaissances dont des hommes d'affaires, des écrivains ... qui viennent passer du bon temps avec ces jeunes femmes lesquelles ne répugnent pas à se laisser offrir cadeaux, promesses, voire vie nouvelle...
 
Les serveuses de bars ne sont cependant pas des geishas et Kimiyé qui, un temps, a envisagé cette profession, a finalement renoncé pour éviter les enquêtes familiales qui n'auraient pas manqué de remonter jusqu'à ses parents.
 
Ceci lui donne ainsi beaucoup plus d'autonomie et de liberté pour mener une « vie dissipée » auprès de clients de bars qui viennent trouver là une vie d'alcool et de plaisirs en marge de l'image plus respectable de leur vie publique.
 
Et ces hommes, dont leur moralité vis-à-vis de leurs compagnes légitimes n'est visiblement pas un obstacle à leurs envies de plaisirs, ne sont pas, pour autant, toujours prêts à accepter, de la part des serveuses, une liberté de vie et de liaisons qu’ils s'autorisent à eux-mêmes. Jusqu'à en prendre ombrage voire tenter des manœuvres de rétorsion envers ces demoiselles quad ils se « sentent » trahis !!!
 
Entre amitiés, travail et saison des pluies, Kimiyé vit sa vie dans les rues sombres de Tokyo, dans ces appartements étroits, dans ces relations éphémères …
 

Dans un Japon, voilà un siècle 

 
Écrit en 1931, cette nouvelle de Nagaï Kafü n'a certainement plus grand-chose à voir avec le Japon d'aujourd'hui.
 
Mais c'est certainement ce décalage qui m'a le plus intéressé dans ce livre : le témoignage et la plongée dans un mode de vie, un mode de pensée tellement différents. Aux antipodes de nos poncifs occidentaux actuels.
 
L'étonnement est d'autant plus important quand on prend conscience de l’opposition profonde entre d'une part cette sorte de carcan rigoriste qui modèle la société japonaise, créant des conditions de stress et d'oppression permanentes pour rester conforme aux aux schémas admis et, d'autre part, la liberté, la licence même dans laquelle le stress semble évacué grâce à des entorses délibérées, voire ostensibles, bien que déployées dans les rues sombres, les bars de nuit et les quartiers périphériques de la ville.
 
Seules les femmes « légitimes » restent confinées dans cette oppression sociétale sans pouvoir réellement en échapper. On peut se demander ce qu'il advient d'elles : ce que la novelle de Nagaï Kafü n'abordera pas même s'il dessine un embryon d'émancipation.
 
Pour autant, le mode de « vie dissipée » de ces jeunes filles ou femmes semble bien la seule alternative à l'enfermement que la société japonaise d'alors leur traçait comme chemin. Et c'est bien en voulant échapper au mariage forcé que Kimiyé a pris cette voie.
 
Un livre découvert (une ré-édition par Cambourakis) que je vous recommande si, comme moi, votre niveau de connaissance de la culture extrême orientale frise l'infiniment petit !


Nagaï Kafu, trad. japonais Roger Brylinski - La saison des pluies - Cambourakis - format poche 9782366244175 - 10 €
 


Commentaires
Le texte existe aussi (et depuis pas mal d'années !) chez Picquier Poche dans une traduction de Marc Mécréant sous le titre de Chronique d'une saison des pluies. Je ne sais pas si la traduction de Roger Brylinski est nouvelle (dans la mesure où vous évoquez une ré-édition), ni ce qu'elle apporte.
On lira aussi, parmi les oeuvres de Kafû, "du côté des saules et des fleurs", décrivant à la même époque l'ascension d'une geisha dans un quartier de plaisirs.

J'en présente la chronique sur mon site traitant de la littérature japonaise "classique" (regroupant plus d'une trentaine de chroniques):

http://litteraturedusoleillevant.wordpress.com
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Cambourakis
Genre :
Total pages : 200
Traducteur : roger brylinski
ISBN : 9782366244175

La saison des pluies

de Kafu Nagai

La réédition de la novella la plus connue et la plus représentative de l'oeuvre de Kafu Nagaï, l'un des écrivains les plus anticonventionnels de sa génération, chantre du quartier des plaisirs de Tokyo.

J'achète ce livre grand format à 10 €