Latium, de Romain Lucazeau : sans équivalent dans la SF française

La rédaction - 30.05.2017

Livre - Latium Romain Lucazeau - science fiction roman - Editions Denoël


Les deux tomes de Latium paraissent à la fin de l’automne 2016, presque simultanément, et viennent confirmer une rumeur qui commençait à enfler : avec ce space opera de plus de neuf cents pages, un primo-romancier français a produit un objet sans équivalent dans la SF française. 
 


Et pour cause, Latium nous propulse dans un futur très lointain, où la race humaine, disparue depuis des millénaires, a laissé derrière elle d’immenses nefs spatiales, pilotées par des intelligences artificielles extrêmement avancées aux comportements et aux noms qui évoquent étrangement le théâtre de Corneille (Plautine, Othon...).
 

[Extraits] Latium t.1 de Lucazeau, Romain  


Au tout début du premier livre, Plautine capte un étrange signal venu des confins de l’espace. Serait-ce la trace du mythique dernier homme ? À cette intrigue de base, Romain Lucazeau ajoute de formidables idées et un sens du récit aiguisé. Hommes-chiens bloqués technologiquement à l’époque de la Rome antique, IA subdivisées en identités multiples bataillant dans les entrailles de ces nefs géantes, combats spatiaux homériques, réflexion sur l’eugénisme, la définition de l’humain, la politique.



Avec brio, Lucazeau parvient à synthétiser un grand nombre de thèmes majeurs de la science-fiction classique pour les transcender en un texte intimement littéraire et philosophique. Une révélation. 


Grégoire Courtois,
Obliques (Auxerre) 

 

en partenariat avec le réseau Initiales