Le Bon, La Brute et le Truand : la chronique aux essences de cactus

Clément Solym - 18.05.2012

Livre - Bon - Brute - Truand


Entre deux poignées de lard, qui cuisaient au milieu de quelques haricots, dans une timbale métallique remplie d'eau, Jack et James n'avaient rien de mieux pour améliorer leur ordinaire. Un pain de maïs, ils auraient tué pour un pain de maïs. Même une aile de vautour, ou un gigot de coyote... La faim qui vous tient et ne vous lâche plus, cinglante, éprouvante.


Mais quand on a volé la moitié des têtes de bétail du ranch d'Old Timer, pour payer la rançon et retrouver un petit frère qui avait mis enceinte la mauvaise fille, on ne fait pas la fine bouche. On mange ce qui traîne, en espérant arriver à temps...  Tout au plus reste-t-il le son de l'harmonica pour se remémorer les bons vieux jours, près de la rivière qui coulait entre les branches... Jack reposa son Stetson, passa sa main dans les cheveux... Ah, l'harmonica...   

 

 

 Et au loin, comme une mélopée venue des étendues désertiques...

 

 

Le Bon

 

de la semaine, une fois n'est pas coutume sera une Bonne, et une super Bonne, tout qualificatif physique mis de côté. En effet, si nos parents avaient vibré à l'évocation simple de fantômette, leurs petits-enfants peuvent désormais trembler à l'idée que Zigomette, justicière masquée, traîne dans le quartier.

 

On regrettera, alors que le lecteur est désormais hilare, le prénom de Zigomette, rapidement transformé en Zigounette, par un enfant âgé de 7 ans, proche d'un membre de la rédaction. Toutefois, la lecture de l'ouvrage est conseillée à partir de 10 ans, on excusera la plaisanterie scatologique de cette chère tête blonde. 

 

Zigomette, donc, a, comme toute héroïne, une double vie. Et dans la sienne, elle est Clara Zeller, qui en a assez des garçons insupportables et odieux. Surtout quand le chef de leur bande, un certain Alexis, accessoirement cousin de Clara, sème la terreur auprès des filles… passablement nunuches au demeurant. 

 

Petit texte rapide et plaisant, ces aventures ont quelque chose de mignon, qui plaira aux coeurs sensibles, et adolescentes en manque de repères fiables. Attention, pas vraiment un chef d'oeuvre non plus.

 

(publié chez Galapagos, 9,95 €, par Pénélope Pastel) 

Retrouver les aventures de Zigonette, dans notre librairie

 

 

 

La Brute

 

ils sont légion, les brutes du jour, que Mustapha Kessous décrit avec patience et efficacité. Des brutes qui ne pensent qu'au dépassement d'elles-mêmes, aux performances et aux records. Les sportifs qui vivent avec la perspective des jeux Olympiques sont des surhommes et surfemmes. Taillés dans des rocs, ils courent, sautent, voltigent, se dépassent, nagent, lancent, recourent, ressautent, et ainsi de suite, durant toute leur vie.

 

Avec le dernier exemple du Jamaïcain Usain Bolt, qui a survolté les stades, et continue de pulvériser des records, l'intérêt pour les sportifs, sorte de bêtes de somme perfectionnées, grandit. 

 

"Les Jeux olympiques sont l'un des plus grands spectacles mondiaux. Nous venons y contempler les Dieux du stade accomplir des exploits, vivre des tragédies, rechercher le geste parfait. Nous y observons aussi - le sport n'est pas hors du monde - les enjeux géopolitiques et économiques, les progrès techniques, et puis les mesquineries, la corruption, le dopage, etc. Un concentré de notre société et des destins individuels mêlés."

 

Mais les JO sont aussi l'occasion d'histoires humaines, de solidarité et de triomphes… des droits. Autant d'histoires à découvrir, dans les 100 ici contées...

 

(publié chez PUF, 9,20 €, coll. Que sais-je ?)

Retrouver Les 100 histoires des jeux Olympiques, dans notre librairie

 

 

Le Truand

 

sont des truands aujourd'hui, à la recherche desquels il faudra partir, bon gré, mal gré. « Tu es fan des innombrables séries où l'intuition le dispute à la preuve, l'équipe de choc au flic solitaire, la police scientifique au profiler - l'innoncence à l'impunité. La question "à qui profite le crime ?" ne laisse aucun doute, et tu as l'intime conviction que le crime n'a plus de secret pour toi. Mais as-tu déjà entendu parler de la théorie de la phérnologie, de l'importance du Q.Q.O.C.Q.P., de la G.A.V., du wash-wash ou bien des zozors ? Si le crime ne paie pas, il faudra en revanche te payer cher pour que tu révèles tout ce que tu vas découvrir dans cet abécédaire. »

 

Cette sorte de documentaire-dictionnaire-encyclopédie des forces policières contre les forces du mal, fait découvrir tous les mots des enquêtes, avec un lexique complet, expliquant tout ce qu'il faut savoir. Un détective privé, la Crim', fichiers ou encore Crime contre l'humanité, tout est expiré intelligemment, pour permettre aux plus jeunes de comprendre mieux… les séries dont ils s'abreuvent sur petit écran. 

 

« Se partageant entre le lectorat adulte et la littérature jeunesse, Béatrice Nicodème est tombée dans le roman policier avec Conan Doyle et ne l'a plus quitté. » Elle est accompagnée pour ce livre de Charlotte Gastaut.

 

(publié chez Gulf Stream, 12,50 €) 

Retrouver Mais que fait la police, dans notre librairie