Le Chien Rouge, portrait d'un homme à bout

Auteur invité - 20.09.2018

Livre - Le chien rouge - Philippe Ségur - Buchet Chastel RL2018


ROMAN FRANCOPHONE - Avec « Le Chien Rouge », Philippe Ségur signe un grand roman ; un récit puissant où le portrait d'un homme tourmenté se mêle à la critique affinée, virulente et impitoyable d'une société à bout de souffle. 

 
 

Combinaison de plusieurs récits enchassés les uns dans les autres, le roman s'ouvre avec le témoignage d'un voisin, un artiste peintre, un certain Bruno Foglia. C'est lui qui nous présente le héros du roman : Peter Seurg. Les deux hommes se rencontrent alors qu'ils vivent au même endroit, près d'une forêt reculée des Pyrénées-Orientales. Un peu plus jeune que le héros de l'histoire, l'artiste peintre nous dépeint Peter Seurg et nous révèle son surnom : Le Chien Rouge. L'attitude de cet homme d'une grande érudition, au charme étrange et inquiétant, le surprend.
 

Quels abîmes insoupçonnés dissimulait cet homme qui, la cinquantaine approchant, avait déjà beaucoup accompli, qui s'était gagné un métier enviable, une notoriété d'écrivain, avait trois enfants d'un premier mariage et une compagne séduisante que, pour l'avoir rencontrée, je trouvais idéale et charmante ?


D'emblée, le témoignage de ce voisin, artiste et amoureux de la nature, éveille notre curiosité. On souhaite en apprendre davantage. Bruno Foglia est le dernier à avoir vu Peter Seurg vivant. Et avant de disparaître sur le Mont Héléna, Peter Seurg lui a confié son manuscrit.

Commence alors le récit, raconté par Peter Seurg lui-même. Professeur de droit à l'Université, il a la cinquantaine, il souffre d'une grave dépression, il est à bout. Les médecins lui prescrivent des tranquillisants, des antidépresseurs et des anxiolytiques. S'agit-il d'un simple burn-out auquel sont souvent exposés les enseignants ? S'agit-il d'un état passager ? On comprend vite que pour Peter Seurg, il s'agit de quelque chose de plus profond. « J'avais emmagasiné toute la saloperie du monde qui suintait maintenant par tous mes pores comme une aura magnétique scintillante. »

Les mots sont durs, secs, coupants. Peter Seurg est habité par une rage qui doit éclater. Il veut rompre les amarres, tout lâcher et aller jusqu'au bout de lui-même. Progressivement, sa personnalité se transforme. Son comportement aussi. On assiste à la dérive d'un homme épuisé par le monde qui l'entoure. Un monde où il ne trouve plus sa place et qu'il qualifie de  « monde de zombies.» Pour éprouver son degré d'attachement aux biens matériels et à sa vie bourgeoise, il décide de tout jeter par dessus bord.

Avec Neith, sa seconde compagne, malgré un attachement sincère mais douloureux, c'est une suite de ruptures et de fuites. Neith... une de ses anciennes étudiantes au visage fin et délicat... Pour elle, il a quitté sa femme sans véritable raison et la douceur d'un foyer tranquille et rassurant qui le laisse parfois nostalgique. Neith lui offre la perspective d'un bonheur simple qui le réconcilierait avec la société. Mais pour Peter Seurg, il ne s'agit plus de bonheur. Du moins, pas ce genre de bonheur. Son regard est devenu trop lucide, son dégoût trop profond. L'enjeu est ailleurs. L'animal qui vit en lui a pris le dessus.

Pour se trouver véritablement, Peter Seurg se lance dans un parcours initiatique spirituel pour atteindre la connaissance. Mais cette quête n'aboutit qu'à une autodestruction. Il devient addict à l'alcool et aux drogues.    D'une manière fortuite, il se trouve convié à un festival à Barcelone. Parmi les jeunes fêtards, Peter Seurg expérimente des drogues dures : kétamine, LSD ou encore MDMA plus connue sous le nom d'ectasy.

Dans ce grand rassemblement, parmi des jeunes inconnus, qui ne cherchent qu'à s'amuser et ne demandent rien en retour, il pense enfin s'être libéré de la société occidentale avancée. Curieusement, au cours d'une soirée, dans cette fête aux allures de rave, Peter Seurg découvre une brochure, qui relate sa propre histoire.

Qui est vraiment Peter Seurg ? L'auteur de la brochure, mais peut-être est-ce Philippe Ségur lui-même, nous livre une explication. « Le Chien Rouge hurlait en S. depuis des années... ». Peut-être faut-il remonter à l'enfance de Peter Seurg pour comprendre la complexité du personnage. Enfant, il se rêvait artiste. Ses modèles étaient Nietzsche, Rimbaud, Van Gogh et surtout Hermann Hesse.

Mais sa mère le prévient, « Les artistes meurent jeunes ». Modelé par son milieu familial, il deviendra professeur et mènera une vie bourgeoise. Une vie qu'à l'approche de la cinquantaine, le héros du livre ne pourra plus supporter. Cependant, pour arriver au bout de son questionnement, il lui faudra tenter une ultime expérience...
 

[Extrait] Le chien rouge de Philippe Ségur

 

Sur ce roman magnifique plane l'ombre du grand écrivain allemand, Prix Nobel de littérature en 1946, Hermann Hesse, auquel Peter Seurg cherche à s'identifier. Entre le Chien Rouge et le Loup des Steppes, il existe une étrange filiation.

Avec une belle écriture, habile et soignée, Philippe Ségur met des mots justes sur les malaises de notre société. Il nous livre un texte fort, abrupt et d'une sincérité remarquable. Un texte fort et dérangeant pour certains mais qui confirme la maîtrise parfaite de l'écrivain.

Dounia Tengour
 


Philippe Ségur - Le chien rouge - Buchet Chastel - 9782283031308 - 17 €
 

Rentrée littéraire 2018 : les fashion weeks du libraire




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Buchet Chastel
Genre :
Total pages : 240
Traducteur :
ISBN : 9782283031308

Le chien rouge

de Philippe Ségur

Poussé à bout par son métier et ses contemporains, Peter Seurg, qui ne comprend plus le monde dans lequel il vit, pète un câble et craque. Le corps médical, qu’il consulte avec réticence, lui prescrit un formidable cocktail d’antidépresseurs, de somnifères et d’anxiolytiques. En quelques semaines, la personnalité de notre héros se modifie : il rompt avec son amie Neith, rejette sa vie bourgeoise et part s’installer dans les bois, seul dans sa tour d’ivoire.

J'achète ce livre grand format à 17 €