Le Club des miracles relatifs : fable inquiétante de Nancy Huston

Fnac - 20.04.2016

Livre - miracles relatifs - Nancy Huston


Le nouveau livre de Nancy Huston, Le Club des miracles relatifs, est le coup de cœur de Frédérique, libraire sur Fnac.com. Terrebrute, un site d’exploitation à grande échelle d’une source d’énergie. Varian est emprisonné et torturé; on le soupçonne d’appartenir à une organisation écologique. S’adressant à un avocat imaginaire, le jeune homme, infirmier au Club des miracles relatifs, raconte son histoire. 

 

 

 

Un enfant hors norme

 

Varian est né ailleurs, dans une famille aimante. Enfant prématuré, il souffre de problèmes de santé (notamment hormonaux). C’est un enfant maladif et un peu efféminé, sujet de moqueries à l’école. Mais il est aussi surdoué, très intelligent et hypermnésique, autre raison de son exclusion. Varian se renferme, devient très perturbé et son silence cache une grande violence intérieure.

 

Son père, marin pêcheur, doit se reconvertir, car le poisson se fait rare. Celui qui a initié Varian à l’amour de la nature quitte le foyer pour gagner sa vie. Sans nouvelles, la mère de Varian perd pied. Varian, dont la santé mentale est depuis longtemps très fragile, décide alors de partir à la recherche de son père.

 

Description d’un enfer

 

C’est ainsi qu’il se retrouve dans cette région où l’on exploite l’ambroisie, bel euphémisme pour une énergie fossile bien connue. Dans ce lieu très masculin, les rapports humains sont très durs, hyper violents. On exploite à outrance aussi bien les hommes que les ressources naturelles.

 

Les libertés individuelles n’existent pas, on pratique la torture; un monde à la 1984, selon les propres mots de Nancy Huston. Le viol et le meurtre sont monnaie courante et, dans son récit, Varian laisse entendre qu’il n’est pas tout à fait innocent, même si ses crimes n’ont rien à voir avec ce qu’on lui reproche…

 

Un enfer bien réel 

 

Si Nancy Huston situe son histoire dans un pays indéterminé, on imagine facilement qu’il s’agit de la région d’Athabasca, grand lieu d’extraction de sable bitumineux (pour la production de gaz, bitume et pétrole), situé dans la province d’Alberta, dans l’ouest du Canada, région dont l’auteure est originaire. Elle visite le site en 2014 et ce qu’elle y voit l’inquiète beaucoup, en raison des graves conséquences écologiques et sanitaires causées par l’exploitation de ces gisements.

 

Nancy Huston, © Fanny Dion

 

 

Cette peur sera le point de départ de ce roman, très documenté et dont beaucoup d’éléments sont réels, selon le propre aveu de l’auteure. 

 

Une fable métaphorique dans laquelle Varian est un symbole, celui d’un monstre, ange déchu, reflet d’un monde effrayant, en pleine décomposition.

 

Retrouvez tous les conseils des libraires Fnac