Le livre de Perle : "l'amour cette force qui fait vivre. C'est-à-dire qui fait naître et qui fait mourir".

Cécile Pellerin - 07.01.2015

Livre - Littérature jeunesse - magie - rêve


A l'instar des précédents romans de Timothée de Fombelle, cette histoire, destinée à la jeunesse, pourra, subrepticement, être lue par les parents et les ravir avec une intensité presque égale tant sa sensibilité, sa justesse d'écriture, ce doux balancement, tout empreint de grâce,  entre monde réel et imaginaire envoûte et bouleverse, traverse les générations sans artifice ni ruse, avec un naturel remarquable. Un immense plaisir de lecture à partir de 13 ans et sans limite d'âge ensuite.

 

 Avec Timothée de Fombelle, une fée ne fait pas un conte surtout lorsqu'elle échappe au monde imaginaire, "dépouillée de toutes les magies" et parvient à intégrer la réalité pour suivre l'homme qu'elle aime et le protéger jusqu'à la mort. "Il est dans le seul temps, sur la seule terre où on ne croit ni aux contes, ni aux fées".

 

Avec Timothée de Fombelle, une histoire merveilleuse ne finit pas forcément de manière heureuse mais délivre des moments d'émotion si puissants  et extraordinaires qu'ils permettent de résister au chagrin (quoique ?).

 

Si une tristesse se dessine, si une mélancolie imprègne le lecteur, elles ne sont pas virulentes mais sont là pour accompagner les personnages, ajuster les sensibilités de chacun jusqu'à l'interpénétration, la fusion rare, presque magique où le lecteur prend la place du héros. Instants jubilatoires. " Une sorte de douleur agréable".

 

Grâce à une construction subtile, loin d'être linéaire, l'histoire oscille sans cesse entre deux mondes, deux époques également, se dote d'un rythme très particulier, d'un rapport au temps parfois incertain,  mais sans jamais dérouter le lecteur ni le laisser  s'échapper de l'intrigue. Trop concentré pour s'évader, ébloui par l'écriture poétique de l'auteur, il s'immerge sans difficultés dans cette quête mystérieuse et cette histoire d'amour et avance, curieux et charmé, quel que soit le monde où il pénètre.

 

Iliån,  15 ans,  amoureux d'une fée, Oliå  mais pourchassé par un frère cruel, lui échappe en quittant le monde féérique pour le monde réel.  " Un inconnu tombé du ciel, beau passager de l'orage." Là, il devient Joshua Perle, en 1936 à Paris. Commence alors une vie de jeune homme français enrôlé à la guerre, prisonnier puis résistant, confiseur… toujours menacé par ses ennemis de l'autre monde, éprouvé par ce chagrin d'amour qui l'habite douloureusement.

 

"C'est à cause de la douceur de certains instants dans notre monde qu'il se répéterait toute sa vie que, pour conserver en lui le désir de repartir, il devrait garder son chagrin vivant."

 

Une vie qui se dessine, pleine d'émotions, marquée par la tristesse et la mort,  à travers laquelle il ne cesse de regarder vers l'autre monde, en quête de retour pour espérer retrouver Oliå dont il ignore la fuite vers le monde réel, occupée à le rechercher, elle aussi,  sans jamais pouvoir l'approcher au risque de disparaître à jamais.

 

Une réelle tragédie, parsemée de mystères qui se dévoilent progressivement à travers le narrateur. Plusieurs histoires emmêlées, dont les fils se dénouent lentement, plongeant ainsi le lecteur dans une ambiance énigmatique et onirique,  fascinante et troublante qu'il quitte à regret au bout de 300 pages, les yeux embués et le cœur chaviré.

 

"Il avait un espoir. L'espoir qu'un jour on puisse raconter cette histoire qui parlait d'amour et d'exil, et qui finissait mal. Les histoires ne relèvent pas les morts mais elles rendent leurs amours immortelles."