Le livre qui te dit enfin tout sur les filles et les garçons

Cécile Pellerin - 01.04.2014

Livre - égalité des sexes - jeunesse - genre


C'est dans l'air. Théorie du genre, égalité homme-femme, relations fille-garçon, ce petit ouvrage à destination des enfants à partir de 8 ans propose, par une mise en forme assez originale, plutôt tendance, de dénoncer certains préjugés, de lever quelques tabous, d'amuser son public en éduquant.

 

Sans prétention, de manière plutôt légère, un peu évasive sans doute, le livre met en avant le respect de l'autre, la tolérance et la valorisation des différences, rassure sur certaines préoccupations adolescentes, se moque gentiment d'un corps qui se transforme, dédramatise et optimise au final la manière d'appréhender la vie, mettant en avant la nécessité d'être heureux et libre dans une société qui a encore besoin de progresser en matière d'égalité des sexes.

 

Avec un graphisme aux couleurs flashy mais connotées (bleu pour les garçons, rose fluo pour les filles), mélangeant les polices et tailles de caractère, mais avec une préférence pour les grandes tailles et les écritures liées, le texte défile, vivant, hors-normes, de travers ou à l'envers, libre et sans contraintes, agrémentés de dessins, style graffiti ou traits assez gros, amusants, un peu fouillis, comme en désordre.

 

Sorte de pêle-mêle joyeux où se mélangent connaissances, se déconstruisent certaines idées reçues ou préjugés sexistes. Par des devinettes loufoques, des comparaisons bienvenues avec le règne animal, l'auteur aborde sans complexes, l'homosexualité ou les « trans », sans jamais choquer et délivre, ça et là, des messages de tolérance et de bienveillance.

 

Un ton souvent décalé, jamais moralisateur, plein d'énergie et d'enthousiasme (qui peut, à certains moments, fatiguer les adultes).

 

Un livre grouillant, brouillon (mais qui peut plaire aux enfants), tout en survol qui semble vouloir aborder un sujet trop vaste pour le nombre de pages accordées et au final, laisse le lecteur tout de même un peu perplexe. Ce livre ne dit pas tout, loin de là et après lecture, les questions (hormis sur la taille du zizi et de la poitrine) restent nombreuses, que l'on soit une fille ou un garçon.

 

 

 

La finalité du livre est difficile à saisir. A trop vouloir se démarquer, l'auteur finit par perdre son lecteur et ne plus l'amuser beaucoup. Et ce rose fluo sur toutes les pages, quel ennui !

 

 

 

Après une première vie dans le monde de la mode en tant que responsable de collection (Repetto, Le Bon Marché), Françoize Boucher a publié plusieurs ouvrages décalés, poétiques et joueurs chez Nathan dont Le Keskecé, Le livre qui fait aimer les livres et Le livre qui t'explique enfin tout sur les parents.