Le roman de Bergen : 1900, l'aube (tome 1 et 2) - Gunnar Staalesen

Pauline - 25.05.2012

Livre


Il parait que les amateurs de polar connaissent bien Gunaar Staalesen. Personnellement il y a un mois je ne connaissais pas ! Et puis j’ai parlé de mes futures vacances à Bergen à Alfie et elle m’a convaincu de me procurer Le roman de Bergen. Il s’agit de la vie d’une vielle (Bergen) et de ses habitants (petites gens, travailleurs, ouvriers ou bourgeois) à travers un siècle. En effet l’histoire se déroule entre le 31 décembre 1899 et le 31 décembre 1999. Tout cela en 6 tomes et quelques milliers de pages ! Je ne vais vous parler aujourd’hui que des deux premiers tomes, puisque ce sont les seuls que j’ai lu ! En effet, ceux-ci sont sortis en poche l’an passé chez Points. Le 3ème tome est publié également chez le même éditeur mais je vais attendre le tome 4 puisqu’ils se lisent par 2 ! Le roman commence par un crime, celui de l’ambassadeur Frimann. Ce meurtre va constituer le fil rouge du roman, du premier au sixième tome d’après ce que j’ai pu lire. En fait ce livre, c’est le récit croisé de la vie d’une vingtaine de personnages. Ils vont, ils viennent, ils sont là pendant 50 pages puis réapparaissent 150 pages plus loin. Ils ne se connaissent pas, du moins pas tous, du moins pas au début, mais on comprend vite que tous vont finir par se croiser. Mais du coup pour ne pas se perdre je vous conseille fortement de ne pas lire 10 pages par-ci par-là, de vous arrêter et de recommencer. Privilégiez les vacances de cet été pour le lire ! Cela vous permettra surement d'être moins perdus que moi dans tous les personnages ! Le premier tome est assez compliqué sur ce plan, trop de nouveaux personnages, de nouvelles rues, de nouvelles vies qui changent de nom au cours de l'histoire (Christiania devient Oslo par exemple) avec plein de ø et de ä. Allez donc savoir si Torleif est un homme ou une femme, et ne confondez pas avec Tordis ! Je vous rassure dans le deuxième tome on est moins perdu puisqu'il y a très peu de nouveaux personnages et qu'on commence à savoir qui est qui ! Il faut avouer que si l'histoire n'était pas construite comme elle l'est, j'aurais laché le roman assez tôt, complétement perdue dans ce paysage inconnu ! Mais le fait que l'auteur abandonne un personnage pour revenir vers lui 50 ou 100 pages plus loin maintient le lecteur en haleine. Ou du moins moi ! J'ai du mal à ne pas terminer une histoire, c'est pourquoi les romans en épisode sont casi sûr de marcher avec moi (enfin si le suspens est là bien sûr !) Du coup je n'espère qu'une chose, que le tome 4 sorte assez vite pour que je puisse lire le 3 et le 4 avant d'avoir totalement perdu le fil de l'histoire ! Et puis j'ai vraiment hâte de me rendre à Bergen pour confronter mon imagination à la réalité. Bien que tout a changé depuis 1920, les nombreux incendies y étant pour beaucoup !