Le roman du silence : Je me suis tue, de Mathieu Menegaux

Anahita Ettehadi - 29.02.2016

Livre - Mathieu Menegaux - roman psychologique - puissance enfant


Mathieu Menegaux signe avec Je me suis tue, publié en avril 2015 aux éditions Grasset, un premier roman psychologique détonnant et puissant. 
 

Dans sa confession, Claire Beyle retrace les événements qui l’ont conduite en prison. De cet incident tragique qui a bouleversé à jamais sa vie, de sa décision de le garder secret, de porter ce fardeau seule, et d’en assumer – tout du moins essayer – les conséquences, jusqu’au jour de son procès. Claire est une femme forte, déterminée, obnubilée par le regard des autres, tout particulièrement celui de son mari, Antoine, et craint par-dessus tout de perdre le contrôle de sa « demi-vie  »  sans enfant, mais agréable tout de même. 
 


 

Comment une femme de quarante ans, belle, intelligente, cultivée, aisée, et aimée de son mari, a-t-elle pu commettre l’irréparable  ? 
 

L’auteur nous raconte l’histoire d’une lente et longue descente aux enfers. L’histoire d’une femme qui a jugé bon de forcer le destin, de se dépêtrer tant bien que mal du souvenir de cette terrible nuit. Mathieu Menegaux pointe ici du doigt les bonnes, et surtout mauvaises, décisions que peut prendre l’être humain lorsqu’il se trouve dans une situation qui le dépasse.

Car tout au long du récit, la protagoniste a le choix. Toujours. À chaque instant. Sous une écriture vive, ciselée et cinématographique, l’auteur démêle avec brio les mécanismes du secret  : la logique que cela implique de mentir à ses proches, sa famille, de faire en sorte que rien ne se sache afin que tout concorde avec la nouvelle version des faits. 
 

Ce roman n’est autre qu’une tragédie moderne. Une tragédie on ne peut plus réaliste au rythme implacable, chaque révélation retournant littéralement le lecteur comme un gant, et le dénouement finissant de l’achever. 

 

Je me suis tue est un récit certes fictif, mais nécessaire. Les mots de Claire sauront un tant soit peu apaiser la solitude des victimes, qui, comme elle, ont vécu l’indicible. 
 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Grasset Et Fasquelle
Genre : litterature...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782246856122

Je me suis tue

de Mathieu Menegaux

Du fond de sa cellule de la maison d'arrêt des femmes à Fresnes, Claire nous livre l'enchaînement des faits qui l'ont conduite en prison : l'histoire d'une femme victime d'un crime odieux. Elle a choisi de porter seule ce fardeau. Les conséquences de cette décision vont se révéler dramatiques. Enfermée dans sa solitude, Claire va commettre l'irréparable. Le mutisme sera sa seule ligne de défense, et personne, ni son mari, ni ses proches, ni la justice ne saisira ses motivations. Cette tragédie moderne est servie par une narration fluide et efficace.

J'achète ce livre grand format à 16.50 €

J'achète ce livre numérique à 14.99 €