Le vertige des falaises : l'enfant qui ne souriait jamais

Cécile Pellerin - 02.05.2017

Livre - Littérature française - île - enfance


Les romans de Gilles Paris ont la particularité d'emprunter la voix d'un enfant pour raconter des histoires souvent dramatiques mais préservées de l'effroi et de la noirceur, justement grâce à cette tonalité pure et innocente, propre à l'enfance.
 

Même si ce nouveau livre choral offre la parole à des adultes, la voix principale, celle qui va donner une couleur singulière et une sensibilité toute particulière au récit et auprès de laquelle les autres personnages vont ensuite pouvoir exister, c'est Marnie qui la possède, une jeune fille de quatorze ans, éprouvée par la vie tourmentée de ses proches mais déterminée à s'en libérer.
 


 

Sur une île sauvage et dépeuplée, dans un vaste palais de verre au-dessus des falaises, vit la famille Mortemer, du moins ce qu'il en reste, trois femmes, abandonnées des hommes, souvent malmenées, mal aimées mais résistantes au-delà des épreuves.
 

"Une maison sans hommes qui savent plus que la maladie comment faire souffrir."
 

Olivia, la grand-mère, originaire de l'île mariée à Aristide, l'architecte de cette demeure, Rose, la belle-fille mariée à Luc, le fils inconstant et Marnie, l'enfant de la maison. Sans oublier, Prudence, au service des Mortemer depuis plus de trente ans.
 

Des femmes dont les existences rythmées principalement par les voix régulières d'Olivia et de Marnie dévoilent des secrets inavoués, des blessures profondes et construisent une intrigue attachante et captivante, étoffée par d'autres narrateurs secondaires. Des voix, cette fois plus lointaines, plus distanciées du drame familial,  ajustées comme pour ne pas laisser le roman s'enfermer dans une solitude et un huis-clos oppressants et permettre aussi la découverte des paysages maritimes de l'île, salvateurs à bien des égards. "Rien n'est plus beau et rassurant que mon île."
 

L'histoire, pourtant cruelle et sombre, habitée de morts, semble protégée par la sensibilité des deux héroïnes, à la fois empreinte de douceur et de mélancolie.
 

Découpée en courts chapitres, elle défile sans contraintes, entretient un mystère jusqu'au dénouement, sans doute un peu trop concentré sur les dernières pages, mais au final assez accessoire. Car ce qui retient avant tout, c'est cette construction polyphonique équilibrée et délicate, sans rupture. Presque magnétique.


Pour approfondir

Editeur : Plon
Genre :
Total pages : 244
Traducteur :
ISBN : 9782259252836

Le vertige des falaises

de Gilles Paris

Après le best-seller Autobiographie d'une Courgette, le nouveau roman de Gilles Paris met en scène Marnie, une adolescente effrontée, sa mère Rose et sa grand-mère Olivia, trois femmes au fort caractère. Un jeu de dupes où les masques tombent les uns après les autres. Et si une seule personne détenait tous les secrets d'une famille sans le laisser paraitre ? Sur une île sauvage et désertée, Marnie, adolescente effrontée et fragile, vit au-dessus des falaises au cœur d'une imposante maison de verre et d'acier avec sa mère Rose et sa grand-mère Olivia, qui règne sur la famille et sur l'île tout entière. Des plaines aux herbes hautes, des sentiers au bord de mer, la nature se révèle aussi cruelle que les mystères trop longtemps ensevelis. Et si une seule personne détenait tous les secrets de cette famille et s'en libérait enfin ? Après son best-seller Autobiographie d'une Courgette, adapté au cinéma par Claude Barras (Ma vie de Courgette), récompensé par deux César et sélectionné aux Oscars, Gilles Paris signe ici un émouvant roman choral qui se lit comme un thriller et se dévore comme une grande saga romanesque.

J'achète ce livre grand format à 16.90 €

J'achète ce livre numérique à 16.90...75079768.................09........1......