Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Légationville, de China Miéville : un message d'espoir

La rédaction - 31.05.2017

Livre - Légationville China Miéville - philosophie rapport monde - extraterrestres langue communiquer


Sur Ariéka, planète posée à la lisière de l’univers connu, les autochtones sont des créatures insectoïdes dont la principale caractéristique est de parler la Langue à l’aide de leurs deux organes vocaux. La Langue n’est pas seulement un langage tel que nous le concevons, c’est aussi une philosophie complète du rapport de l’être au monde. 




 

C’est dans cet univers singulier qu’a été construite Légationville, une ambassade humaine où hommes, Ariékans et autres races extraterrestres cohabitent en paix. Dès le début du roman, on débarque éberlué dans ce paysage totalement nouveau et le premier tiers du livre est une virtuose présentation de ce e communauté, de cette planète, de ce e race, de cette Langue. 

 

Alors oui, il faut s’accrocher car tout ici est neuf et mérite explication, mais pour le lecteur amateur de science-fiction rigoureuse, quel plaisir de lire la prose d’un auteur dont la pensée dépasse à ce point le folklore spatial. 
 

Lire un extrait de Légationville de China Miéville  


Tissant une intrigue profonde et haletante, Légationville, le plus ambitieux roman de China Miéville à ce jour, réussit le pari fou de mêler linguistique et aventure, science-fiction et philosophie, tout en portant en creux un message d’espoir pour aujourd’hui et les siècles à venir. 

 

Fleuve noir, 2015 ; Pocket, 2016 Traduit de l’anglais par Nathalie Mège 

 

Grégoire Courtois,
Obliques (Auxerre) 
 

en partenariat avec le réseau Initiales