Les constellations du hasard, Valérie Bornad

Clément Solym - 09.12.2008

Livre - constellations - hasard - Valerie


Baudelaire a émis les siens, mais il me semble qu'en cette nouvelle époque, délivrer quelques conseils aux jeunes littérateurs en manque de maison d'édition, mais non de textes à publier ne serait pas superflu : ces quelques recommandations pour devenir un écrivain de renom devraient trouver leur public.

Tout d'abord, la recette est authentique, ce qui lui confère une saveur d'antan tout à fait singulière. Prenez un jeune garçon - pardon pour le sexisme, mesdemoiselles, mais prenez un ticket et attendez qu'un auteur vous prenne en pitié - dévoré par l'envie de devenir écrivain.

Envoyez-le à l'autre bout du monde, et en l'occurrence à New York. Là-bas, il tentera de rencontrer son maître à penser et écrire, Paul Auster. Oui, l'épopée n'est pas des moindres. Mais pour plus de commodité, munissez-le de son UNIQUE manuscrit, non relié ; logez-le dans un appartement sombre dans lequel un ami habite d'ordinaire, mais qu'il lui sous-loue pour un mois et qu'il partage déjà en collocation avec un vieil homme étrange et taciturne.

Par un beau matin, faites qu'on lui dérobe papiers, argent, billet de retour et que s'éparpille au vent et dans l'eau son manuscrit (on saisit mieux le non relié soudain), et pour compenser qu'un chien se prenne d'affection pour lui. Faites-le revenir penaud à son appartement, rendez le vieux étrangement compréhensif pour qu'il lui propose un pari fou : écrire ce qu'il ressent, sa poésie.

Et surtout, pardon, achetez-lui un maillot de bain, pour qu'il apprenne à nager. Au sens propre. Un bon écrivain doit savoir se jeter à l'eau.

Valérie Bronad signe ici un premier roman étonnant et drôle. Tout à la fois attendrissant et maladroit, son écrivain, Luc, va patauger dans un apprentissage dont on ne voit finalement le bout qu'au moment où il s'achève. Dans sa quête visant à rencontrer Paul Auster, il se découvre finalement lui-même et part à la rencontre de l'écrivain qu'il doit devenir.

De cette relation privilégiée, qui se noue entre deux, maître et élève ne partageront pas les usuelles mièvreries auxquelles le lecteur futé songe : littéralement, Luc apprendra à nager, et à écrire, et à écouter la poésie merveilleuse de son vieux professeur. Il patientera - cent fois sur le métier remets ton ouvrage, et même l'inverse est vrai - pour découvrir que la persévérance est sa meilleure arme. Et l'audace. Et l'envie.

Bien sûr, le dénouement est attendu, et peut-être méritait-il d'être quelque peu détaillé, pour qu'on le savourât plus longuement. Ici, on est privé du meilleur, presque. Mais qu'importe : c'est une belle lecture en perspective. On tombe sous le charme de ce roman d'apprentissage moderne, et le filtre agit jusqu'à la dernière page.


Retrouvez Les constellations du hasard, sur Place des libraires




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.