Les forces de la montagne de René Desmaison

Auteur invité - 02.09.2019

Livre - Les forces de la montagne - Rene Desmaison Hoebeke - montagne alpinisme


LES ENSABLES - Il y a des noms qui sont attachés à la mer, à l'athlétisme, au cyclisme, … de manière indissociable. A l'évidence, celui de René Desmaison restera attaché à la Montagne. Certes avec d'autres, mais de manière indiscutablement forte et durable. Avec un nombre incalculable de grandes premières dans tous les massifs du monde, sur glace ou sur rocher, en été ou en hiver, il est un homme d'exception et ce ne sont pas les polémiques qui l'ont poursuivi qui y changeront quoi que ce soit.
 
 
Il fut une grande figure admirable pour moi lorsque je faisais mes premiers pas sur les rochers du Caroux, dans les Gorges d'Héric (dont je ne peux que regretter qu'il ne les cite pas dans cette litanie de massifs qu'il a pratiqués, bien que je comprenne qu'une simple répétition de voie dans la Viala ou la Desplace fasse piètre figure à côté du Jannu dans l'Himalaya, de la Cima Ovest dans les Dolomites, ou du Huandoy dans les Andes). Une vénération qui atteignit son point culminant quand il m'a dédicacé un de ses livres aux Houches en 1973 : lorsqu'il m'a ensuite serré la main, j'ai vu celle-ci disparaître dans une paluche gigantesque ! J'y pense encore souvent aujourd’hui.
 
Ces mains, il leur a fait subir les pires conditions physiques et météorologiques sur toutes ces parois qu'il a gravies (y compris à mains nues lors d'hivernales) et qu'il revit avec une étonnante acuité et précision dans ces pages qui sont beaucoup plus proches, finalement, d'un topo-guide que d'une biographie...
 
Même si, de la relation de ces ascensions, ressortent un caractère phénoménal et une puissance physique qui ont dû écraser bien des choses sur leur passage, ainsi qu'une volonté inébranlable, capable d'accepter des journées d'inaction contrainte, suspendu aux cordes d'un bivouac en plein milieu d'une paroi en attendant que les éléments déchaînés veuillent bien se calmer pour qu'il puisse poursuivre sa course !
 
Pour avoir, très modestement, lié quelques fois ma vie à un piton ou une corde, j’avoue avoir eu des frissons au récit d'un piton à la solidité « douteuse » dans des passages aériens, exposés et athlétiques ou encore d'une corde dont certains brins avaient été tranchés par la chute d'une pierre (qui aurait tout aussi bien trancher autre chose que la corde!) !
 
Dans ce livre, peu d'espace est laissé à sa vie hors de la montagne : femmes et enfants apparaissent seulement de manière fugitive au fil des pages. Beaucoup sur la beauté des courses mais peu sur l'écologie de la montagne et en montagne.
 
En revanche, ce sont des amitiés masculines (la montagne était encore un champ d'activité sportive où les femmes étaient largement sous-représentées) éprouvées au contact de la pierre ou de la glace, sous le soleil, dans le brouillard, sous la pluie, sous la neige,dans la tempête qui les remplissent.
 
Des amitiés dont il pourrait sembler être le seul rescapé tant le nombre de ses partenaires de cordée (un qualificatif d'une portée fusionnelle tant les vies de l'un et de l'autre sont si étroitement liées par cette corde) morts accidentellement sur leur terrain de jeu si dangereux, est important. Leurs noms parsèment ce livre page après page : tous des monstres sacrés de l'escalade de haut niveau.
 
Mais la passion de la montagne est toujours la plus forte et les pires nouvelles, les pires accidents ne sont pas des obstacles suffisants pour arrêter des passionnés comme René Desmaison ou tous ses semblables : arriver en haut, même si c'est pour redescendre sans quasi avoir pris le temps de savourer ce succès afin d'échapper au plus vite à de dangereuses évolutions des conditions météorologiques, est une sorte de drogue qui efface toutes les difficultés rencontrées, qui fait oublier toutes les souffrances voire les frayeurs éprouvées dans l'épreuve.
 
Et revenir « en bas » n'est que le prélude au rêve suivant de repartir « en haut », vers de nouveaux sommets, de nouveaux efforts, de nouvelles luttes, de nouvelles conquêtes, de nouvelles victoires sur la montagne certes mais sur soi-même surtout.
 
J'ai terminé ce livre en me disant que j'aurais aimé en savoir plus sur cet homme iconique mais, finalement, je ne regrette pas cette réserve (cette pudeur?) qui a tout effacé sauf la montagne ? Qu'est ce que cela aurait bien pu m'apporter de plus ? Qui serait d'un plus grand intérêt que ces grandes courses ne m'ont confirmé chapitre après chapitre ?
 
Dans une cordée, deux sont un. Confiance. Partage. Sécurité réciproque. Cohésion face au danger. C'est cela que j'aimais lorsque je grimpais (tellement peu au regard de ces exploits). Mais à ma toute petit mesure, c'est ainsi que j'aime la montagne même si l'âme humaine n'y est malheureusement pas rendue, par miracle, plus pure qu'ailleurs grâce au manque d'oxygène...
 
Un très beau récit d'espaces toujours sauvages au milieu desquels l'homme, tout petit, est seul face à lui-même.
 
Mimiche

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Hoebeke
Genre : sports de montagne
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782842302290

Les forces de la montagne

de René Desmaison

Cinquante ans d'alpinisme. La carrière de René Desmaison est d'une exceptionnelle longévité au regard des risques qu'il n'a cessé de courir!Dans cette autobiographie célébrant ses noces d'or avec la montagne, l'homme revient sur les étapes clés d'une vie rythmée par une soif inextinguible d'ascensions. Né dans le Périgord, rien ne prédisposait le jeune René à gravir les montagnes.

J'achète ce livre grand format à €