Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Les mots indispensables pour parler du sexisme : 60 mots pour encourager l'égalité

Cécile Pellerin - 07.04.2014

Livre - sexisme - égalité - respect


Les Editions Syros proposent en 60 mots, de décrypter tous les aspects du sexisme.

 

Sans doute ce chiffre peut paraître faible tant l'égalité entre les hommes et les femmes est loin d'être atteinte actuellement dans le monde. En effet, trop souvent encore l'individu agit et réagit en fonction de clichés tenaces, tellement intériorisés qu'ils semblent naturels. Aussi 60 mots destinés à tous les publics,  pour expliquer, éveiller, faire évoluer les mentalités, échanger, voire bouleverser, c'est bien utile, sans doute pas exhaustif mais rien n'empêche le lecteur ensuite de prolonger la liste.

 

Bref, ce petit livre, présenté sous forme d'abécédaire constitue un point de départ bien conçu et intéressant pour engager des débats, se remettre en question, s'interroger davantage, et au final, mieux appréhender nos relations avec autrui.

 

Pour chaque terme développé, des liens bibliographiques et filmiques sont proposés pour élargir, affiner la réflexion. Un mélange de noms communs (de beauté à zizi) et de noms propres (Simone de Beauvoir, Angela Davis, Louise Michel ou Virginia Woolf) pour s'interroger sur les différences entre l'homme et la femme et emmener le lecteur vers la nuance et la tolérance ou même le questionnement philosophique.

 

Des exemples et des statistiques souvent percutants pour confirmer des réalités ou déconstruire certaines idées reçues, des incursions nécessaires dans le passé pour mieux comprendre comment la domination masculine s'est installée au fil du temps dans nos sociétés. (Rappelez-vous, jusqu'en 1965, la femme française devait demander l'autorisation de travailler à son mari. Jusqu'en 1985, l'homosexualité est considérée comme une maladie mentale…)

 

Sans moraliser ni culpabiliser, de manière objective, l'ouvrage rappelle, mot après mot, qu'il y a diverses façons d'être masculin et d'être féminin, que les différences entre homme et femme sont plus des différences entre individus qu'entre sexes, que le genre se construit par l'histoire, la culture, l'éducation.

 

Avec amusement et surprise, l'ouvrage dévoile des définitions oubliées.

 

Ainsi, le mot féminisme désigne-t-il au début du XIXème siècle, une maladie dont seraient atteints certains hommes ressemblant à des femmes. Il soumet aussi des mots plus complexes (Nature, Masculinisme, Queer, Y chromosome), dénonce sans relâche la hiérarchisation des sexes, la force des préjugés sexistes dans le monde du travail ou dans le secteur de l'éducation, fait réagir le lecteur, offre des arguments pour ne pas relâcher les luttes entamées et montre que le travail à faire en matière d'égalité des sexes reste immense et qu'il s'impose dans l'éducation dès le plus jeune âge. 

 

 

 

Si aujourd'hui 80% des tâches ménagères sont encore effectuées par les femmes, si, en France, une femme est violée toutes les 7minutes et si 98% des viols restent impunis,  si dans certains pays, on empêche les filles de naître, c'est certain, ces 60 mots répertoriés dans ce livre méritent d'être entendus, réitérés sans relâche. 

 

 

 

Intergénérationnel, ce livre est à mettre entre toutes les mains. D'urgence.