Les plages paradisiaques de Noosa, polluées par un tueur en série

Nicolas Gary - 04.04.2018

Livre - Australie tueur série - flic retraite Queensland - Tony Cavanaugh thriller


Darian Richards avait décidé qu’il raccrochait : depuis trop longtemps, sa carrière de flic l’avait conduit à traquer le pire de l’espèce humaine. Avec La promesse, Tony Cavanaugh décide que la retraite de son héros sera de brève durée. Roman noir, assurément.



 

 

Le problème, c’est que la parole donnée engage l’homme qui la donne. Et Darian ne peut l’ignorer. 

 

Retiré sur la Sunshine Coast, connue pour ses stations balnéaires et ses spots de surf, juste au nord du Brisbane (à l’ouest de l’Australie), Darian n’aurait qu’une chose en tête : oublier qu’on lui a tiré dessus, et qu’il a le crâne solide au point qu’il ait survécu à une blessure par balle. 

 

Problème : même dans en ces lieux de repos paradisiaques, la mort se manifeste. Un tueur en série rôde et Darian tente de se voiler la face : avec son expérience, l’affaire pourrait être mieux orientée, l’enquête avancerait différemment. Mais l’ancien flic, spécialisé dans les homicides, a la tête dure, et regarde les disparitions d’adolescentes avec distance. Elles avaient entre 13 et 16 ans : pas bien vieux pour s’envoler, sans même que l’on ne retrouve de corps…

 

Hanté par ses propres échecs, et les promesses que les familles de victimes lui ont arrachées avec le temps, Darian Richards reste un flic. Pas banal, mais un flic. 

 

Un polar rondement mené, où l’on retrouve pour la seconde fois le personnage de Cavanaugh — et plutôt dans un décor idyllique. Comme souvent, un petit détour par Google images permettra de se faire une meilleure idée de ce qu’est le Comté de Noosa, où se déroule l’intrigue. Du paradisiaque, du vrai, du bon. 

 

Et dans la grandiose beauté de ces paysages, c'est violemment que vient trancher le sombre scénario meurtrier. Doux euphémisme, d’ailleurs, parce que cela vire rapidement à l’abominable. Le tueur est sadique à souhait, les explosions de violence ne manquent jamais de prendre de court. 
 

Éleveur d'autruches, il massacre sa femme...
et la retrouve vivante chez lui

 

Mais un bémol cependant : les séquences qui se déroulent dans la tête du tueur peuvent ne pas s’avérer aussi terrifiantes qu’elles cherchent à l’être. Cavanaugh est producteur, réalisateur pour le cinéma et la télévision : la recherche d’une focalisation interne avec un maximum de détails répond à un certain procédé cinématographique. 

 

Pourtant, croire qu’un livre s’accommode mieux de descriptions est trompeur. Le pouvoir de suggestion est toujours plus fort que l’explicite — et l’ambiance y perd souvent en intensité dramatique ce qu’elle gagne en brutalité.


Tony Cavanaugh, trad. Paul Benita – La promesse – Editions Sonatine – 9782355846595 – 22 € | ebook – 9782355846816 – 14,99 €
 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.