Les prénoms, ces condensés de vérité

Xavier S. Thomann - 10.01.2013

Livre - La liste - Editions 10/18 - Pierre Jourde


Il ne s'agit en aucun cas ici d'un dictionnaire des prénoms tel qu'on a l'habitude de les voir. Pas d'hagiographie ou de psychologie de comptoir, mais un habile portrait en creux de la société contemporaine. Les trois auteurs, Julien Gosselin, Pierre Martin et Johann Trümmel, sont de fins limiers de l'ironie, dotés d'un humour décapant. 

 

D'Alain à Zoltan, nos trois jeunes auteurs nous dressent les portraits types de ceux qui portent tel ou tel prénom. Forcément, il y a une part d'exagération et de mauvaise foi, mais impossible de rester insensible à cet humour, parfois noir, mais toujours juste. Avec La Liste (notons au passage le travail éditorial réussi de 10-18), c'est un peu la rencontre de Flaubert et de La Bruyère, version 2.0. Le style précis et efficace confirme que cet ouvrage écrit à six mains a une dette envers la génération internet. 

 

Trêve de remarques, venons-en au coeur du livre, ces descriptions hilarantes des Wilfried et autre Zoé. Prenons Nadège par exemple. Sa fiche commence ainsi : « Pas à une contradiction près, Nadège est à la fois dentiste et catholique. » Le ton est donné. Et l'humour loin de s'essouffler est présent tout au long des trois pages qui constituent chacune de ces fiches. Un bon mot en chasse un autre, toujours avec le souci d'appuyer là où ça fait mal.

 

À chaque fois, le personnage tient debout, et sitôt la chute passée (« Nadège donne toujours un petit quelque chose à la quête »), on se dit qu'en effet cette Nadège ou cet Olivier nous rappellent quelqu'un, ou du moins l'idée que l'on se fait de certaines personnes. Et là où le livre réussit son coup, c'est que tout le monde en prend pour son grade, de l'instit' à l'huissier de justice en passant par Matthias le « type bien ».

 

Pour ne rien enlever à notre plaisir, c'est Pierre Jourde en personne qui a écrit la préface. Il résume bien les qualités du livre sur son blog quand il rappelle, à juste titre, qu'on a beau vouloir être unique on peut néanmoins être décrit selon quelques traits facilement repérables et pas très originaux. 

 

C'est en effet un certain mal de ce siècle que nous donne à voir La Liste. On croit être unique, un individu parfaitement libre de ses choix alors qu'on ne fait que répondre à un ensemble de clichés. En somme, on est toujours le cliché de quelqu'un d'autre : telle est l'une des leçons que l'on tire de la lecture de ce livre. 

 

Mais n'allez pas croire pour autant que cette leçon fait perdre à son livre son attrait immédiat, celui de nous faire rire. Docere et placere, disaient nos ancêtres latins. La Liste est bien la preuve que cet adage est encore d'actualité. 

 

Enfin, on ne peut que souscrire aux propos de Jourde : « Cet écart parfaitement vu entre l'aspiration générale à la “différence” et le conformisme de fait, caractéristique de notre temps, rend ce livre particulièrement ravageur. C'est vache comme du Philippe Muray, c'est sec, concret, désopilant. » On confirme. 

 

Peut-être refroidira-t-on les ardeurs en soulignant que la version papier est vendue pour... 2 euros de moins que la version numérique. Belle preuve d'initiatives concluantes.

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.