Mais qui a tué Harry ? Histoire d'un mort qu'on enterre puis qu'on déterre

Mimiche - 01.09.2013

Livre - humour - mort


Alors que, du haut de ses quatre ans, le petit Abie est en train de conquérir les territoires qui s'étendent derrière le village de bungalows de Sparrowswick où il habite avec sa mère, un coup de feu le surprend sur le sentier dont le pente raide grimpe dans l'épaisseur des bois.

 

Malgré son courage et sa carabine à flèches, Abie choisit alors de filer ventre à terre. Mais voilà que s'élèvent, au devant de ses pas, dans les hautes herbes, des exclamations particulièrement étouffées dans les taillis. Identifiant rapidement ce que sa mère lui expliqué être un « nid d'amoureux », Abie change de direction pour éviter cet obstacle qui ne l'intéresse pas outre mesure. Mais c'est pour alors buter sur d'autres silhouettes qui échangent de très vilains mots qu'il enregistre méticuleusement et dont il pourra, plus tard, faire étalage dans la cour de l'école.

 

Alors qu'il aurait bien voulu en apprendre davantage, une autre détonation dont le bruit passe trop près de lui, le décide à ramper précautionneusement pour quitter les lieux. Mais c'est pour tomber nez à nez avec ce monsieur inanimé et étalé dans  les hautes herbes. En l'absence de réaction de ce dernier, rentrer définitivement chez lui, lui paraît la meilleure solution.

 

Laissant ainsi la place libre au capitaine Wiles, son 22 rifle sous le bras, pour constater à son tour le décès du monsieur étendu.

 

Convaincu que laisser le défunt en place serait le meilleur moyen de courir devant de gros soucis, Wiles décide de faire disparaître le corps.

 

Mais décidément les bois autour de Sparrowswick sont encore plus fréquentés que la place du village un jour de foire ; à croire que toute la population s'est donnée rendez vous là pour lui rendre les choses plus difficiles…

 

                     

 

Ce petit ouvrage est un pur bonheur d'humour et de fantaisie. Jack Trevor STORY s'amuse avec ce mort qu'il fait enterrer puis déterrer tout à loisir par ces habitants qui n'ont pas la conscience totalement tranquille et qui pourraient tellement bien être des meurtriers en puissance, soit parce qu'ils en ont eu l'occasion, soit parce qu'ils en avaient le mobile, qu'ils se gardent bien d'avertir quelque autorité que ce soit et préfèrent tenter de trouver une solution convenant à chacun pour oublier ce mort si embarrassant !

 

Cette histoire sans prétention est un vrai régal de lecture. La forêt grouille de visiteurs qui s'y croisent, à croire qu'il n'y a aucun autre endroit à fréquenter à cet instant !

 

Avec une finesse extrême, Jack Trevor STORY manipule ses personnages et sans aucun ménagement les conduit vers une fin certes convenue mais finalement mise en scène et adorablement préparée de longue haleine.

 

J'ai beaucoup aimé cet humour british et cette histoire parfois un peu loufoque où personne ne se prend trop au sérieux et où chacun, avec les motivations qui sont les siennes, remercie finalement ce mort d'être mort sans se préoccuper, au fond, de trop savoir comment.

 

Ce livre s'inscrit dans la sélection du prix Ligne d'Horizon.