Marcher dans les pas de Romain Gary, au détour des rues

Auteur invité - 28.02.2018

Livre - Francois-Henri Deserable - Deserable certain Piekielny - roman Deserable Piekielny


Vilnius en Lituanie, mai 2014 : une série de coïncidences troublantes conduit François-Henri Désérable devant le n° 16 de la rue Grande-Pohulanka, là où le petit Roman Kacew qui deviendra Romain Gary, a habité avec sa mère entre sept et onze ans.

 




 

D’après Gary qui le compare à une « souris triste » dans La Promesse de l’aube (Gallimard, 1960), M. Piekielny vivait dans leur immeuble. Il était le seul voisin qui croyait à la gloire que Mina Kacew, mère excessive, prédisait à son fils. Au point de faire un jour à l’enfant cette demande : « Quand tu rencontreras de grands personnages, des hommes importants, promets-moi de leur dire... Promets-moi de leur dire : au n° 16 de la rue Grande-Pohulanka, à Wilno, habitait M. Piekielny... ».

Le petit homme mourra, à l’instar de millions d’autres Juifs, dans les fours crématoires des nazis mais l’écrivain-diplomate affirme dans son livre qu’une fois devenu célèbre, il a tenu parole. 
 

« J’ai lu et relu La Promesse de l’aube » se souvient Désérable. Une première fois à dix-sept ans, dans la maison de briques rouges de la chaussée Jules Ferry, à Amiens. Puis « à toutes les époques, un peu partout ». Mais qui était vraiment ce M. Piekielny ? L’écrivain mène l’enquête pendant deux ans et demi jusqu’au cœur de la « Jérusalem de la Lituanie » dont plus rien – ou presque – ne subsiste aujourd’hui.
 

[Extraits] Un certain M. Piekielny de Francois-Henri Deserable 


Exhumant le passé ou le réinventant au gré de ses recherches, il redonne corps et âme à M. Piekielny, symbole du martyr juif. La littérature, c’est un fait, peut sauver de l’oubli. À travers l’existence romanesque de Romain Gary, il se retourne aussi sur son propre par — cours, interrogeant son désir de devenir écrivain et la relation avec sa propre mère : « Ce qui aujourd’hui m’emporte et m’exalte et me tient lieu de vie, c’est à elle, sans doute, que je le dois. » 

Alexandra Oury 


en partenariat avec le CRLL Nord Pas de Calais


Francois-Henri Deserable – Un certain M. Piekielny – Editions Gallimard – 9782072741418 – 19,50 €


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.