Marina Tsvétaïéva, du soleil au désastre, poétesse maudite

Mimiche - 27.03.2019

Livre - Marina Tsvétaïéva biographie - poesie poetesse Russie - Khoury Ghata Mercure de France


BIOGRAPHIE - Marina Tsvétaïéva (1892, Moscou – 1941, Elabouga, Tatarie) est née au début de l'automne dans une famille russe aisée qui lui donne accès aux Arts et aux Lettres ainsi qu'à la connaissance et à l'ouverture d'esprit par des voyages fréquents en Europe avec sa famille et des études dans des établissements réputés de Suisse notamment.
 


Elle se passionne très rapidement pour la littérature et fait paraître en 1910, alors qu'elle vient d'avoir seulement dix sept ans, un premier recueil de poésie, Album du Soir, qui recevra, dès sa parution, des commentaires élogieux de la part de Maximilien Volochine, poète et critique littéraire russe.
 
Cet adoubement précoce va faire de Marina Tsvétaïéva une étoile montante dans les milieux littéraires russes dont les portes s'ouvrent en grand devant elle.
 
C'est en Crimée, où réside Volochine par qui et chez qui elle a été invitée, qu'elle rencontrera Sergueï Efron qu'elle épousera au début de l'année 1912 alors qu'elle n'a pas encore vingt ans.
 
Fougueuse et excessive, passionnée et exaltée, Marina déclenchera ses premières incartades extra-conjugales alors que son mari est parti à la guerre.
 
La Révolution de 1917 à laquelle Sergueï Efron va participer au sein de l'armée blanche et les poèmes de Marina Tsvétaïéva qui célèbrent cette armée contre-révolutionnaire vont faire basculer la vie du couple pour lequel commence une vie d'errance européenne parsemée d'écarts de Marina aussi nombreux, passionnés et fulgurants que sans lendemain, face auxquels Sergueï n'aura jamais la force de se dresser.
 
Séparés physiquement pendant des années pour cause d'exils, c'est une vie de misère qui les attend alors que la poésie qui s'écoule de Marina comme un fleuve continu ne trouve plus dans ces terres étrangères l'écho des premières parutions et participera, autant que son caractère exclusif et igné, à son isolement et à sa solitude.
 
 
Il fallait certainement une poétesse pour écrire la vie d'une poétesse.
 
Vénus Khoury-Ghata s'est élancée dans la vie de Marina Tsvétaïéva comme on plonge dans un lac gelé en sortant d'un sauna : avec fougue et compréhension, sans retenue ni jugement, avec sympathie et indulgence.
 
Cette proximité s'exprime par un tutoiement immédiat. Comme une amie qui viendrait prêter son oreille à tous les débordements de son alter ego.
 
La poésie de Marina Tsvétaïéva passe visiblement au dessus de toute autre considération pour la biographe qui ne s'attache ni à juger, ni à commenter, encore moins à condamner une femme qui vit tout dans l'excès et l'absence de retenue.
 
L'amour et la poésie se vivent dans une opulence de sentiments débridés qui vont, qui viennent et dont la pérennité ne trouve d'espace que dans l'éloignement des protagonistes. Proximité égale explosivité et brièveté.
 
L'Histoire a fait basculer la vie de Marina Tsvétaïéva du soleil resplendissant que lui promettaient ses débuts exaltés à l'ombre et à la noirceur dans laquelle errera la poétesse maudite toute la fin de  sa vie.
 
Jusqu'à l'épilogue de cette vie qui s'est auto-brisée autant qu'elle a été brisée (et dont je regrette que Vénus Khoury-Ghata ait choisi de faire le début de son livre), nous suivons donc cette femme, certes aux prises avec les heures les plus noires du régime soviétique, mais aussi au caractère trop entier, trop impitoyable dans ses jugements, trop exclusif dans ses relations et ses amours pour pouvoir échapper au désastre.
 
Même l'écriture hachée de cette biographie, qui m'a surpris au tout début de ma lecture, a fini par me devenir naturelle, à l'image d'une poétesse trop exclusive de son art pour attacher une quelconque importance à tout ce qui pourrait la détourner de sa table de travail. Y compris au mépris de sa famille ou de ceux qui ont pu la vénérer.



Vénus Khoury-Ghata - Marina Tsvétaïéva, mourir à Elabouga - Mercure de France - 9782715249059 - 15,50 €

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.