Matisse, et renaître en ses terres

Auteur invité - 12.05.2020

Livre - Henri Matisse - Bruno Vouters


BEAUX ARTS - Ah Matisse ! On croit tout connaître de cet immense artiste qui bouleversa la peinture, devint le chef de file du fauvisme et le chantre du bonheur de vivre à la française. On sait tout de l’homme du Sud, mais que sait-on de l’homme du Nord ?

 

 
Le petit opuscule que signe Bruno Vouters éclaire une période mal connue de sa vie, la naissance de Matisse au Cateau-Cambrésis, sa jeunesse à Bohain, ses années à Saint-Quentin, puis, à la fin de sa vie, le début de cette belle utopie que fut la création de « son » musée au Cateau en 1952.
 
Pour écrire ce livre, l’auteur s’est mué en journaliste d’investigation, voire en historien, en se rappelant probablement ses années passées à la Voix du Nord en tant que journaliste, puis rédacteur en chef adjoint.
 
Il a mené l’enquête dans la région sur les traces de Matisse avec pour viatique des documents d’archives, des lettres, de vieilles cartes postales, et des photographies dont certaines sont publiées dans l’ouvrage qui fait la part belle aux illustrations.
 
 
C’est ainsi que l’on fait connaissance avec les parents de Matisse, Émile le grainetier et Anna la modiste. À partir de la naissance d’Henri Matisse au Cateau, le 31 décembre 1869, un soir de tempête de neige, comme le précisent les journaux de l’époque, on dévide le fil de la première partie d’une vie passée au septentrion avant de connaître l’éblouissement du midi.
 
On prend conscience que sans une crise d’appendicite à 21 ans, Matisse n’aurait jamais été peintre, lui qui était promis à la carrière de clerc de notaire. On découvre plus tard la ténacité de l’architecte Ernest Gaillard, conservateur au musée de Cambrai et directeur, avant la guerre, de son école d’art, sans qui le musée Matisse n’existerait pas. Il n’existerait d’ailleurs pas non plus sans François Faugeroux, premier conservateur du musée et père de Jean-Marie Faugeroux, actuel président des Amis du musée Matisse, sans oublier Maurice Guillot, Lucien Durin et quelques autres catésiens qui ont su convaincre Matisse de la nécessité d’un musée dont il dira qu’il le fera « renaître au Cateau ».
 
Françoise Objois
 
Bruno Vouters – Henri Matisse « Je vais renaître au Cateau » - Ateliers Galerie d’Art - 9782916601304 – 9€
 
  


Commentaires
Mille merci pour cette info de parution , laquelle alimentera les commandes de ma petite librairie qui ne baisse pas les bras !( Et où on entre sans muselière, donc sans..."persona").
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Ateliergalerie.Com
Genre : histoire de l'art
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782916601304

Je vais renaitre au cateau - henri matisse

de Vouters

J'achète ce livre grand format à 9.00 €