medias

Mécaniques du chaos : quand l’araignée tisse sa toile

Mimiche - 13.04.2020

Livre - Daniel Rondeau - Mecanique du Chaos - Grasset


ROMAN FRANCOPHONE - Après quatre jours d'une traversée périlleuse, les moteurs du dinghy sont tombés en panne. C'est le moment que la Méditerranée a choisi pour durcir le ton : quelques vagues ont suffi, après lesquelles ne restaient plus dans l'embarcation qu'Habila et son frère, préservés du naufrage. Plus tard, depuis la grotte dans laquelle ils s'étaient réfugiés, ils ont vu les hélicoptères maltais hélitreuiller des cadavres. Ils n'ont surtout pas bougé.
 

À soixante-deux ans, Sébastien Grimaud, grâce au succès de son livre, a progressivement pu abandonner son travail d'archéologue pour le CNRS et s'est acheté une maison à proximité de Tunis. C'est là que le fils de cet officier turc qu'il avait rencontré autrefois alors qu'il fouillait sur le site d’Éphèse, Levent, l'avait retrouvé et lui avait proposé d'établir des certificats d'authenticité de pièces archéologiques « pour les protéger de la destruction » ! Après une première mission, Grimaud, peu convaincu par les arguments rhétoriques de Levent et parfaitement conscient du fait que, avec le pétrole, les objets archéologiques étaient une source essentielle de revenus pour les groupes islamistes, avait informé de ce trafic un de ses anciens élèves dont il savait qu'il travaillait pour les services spéciaux français.
 
À Taurbeil-La-Grande-Tarte, en région parisienne, Ali Condé, alias Patron M'Bilal, est à la tête d'un important réseau de trafic de drogue, qui fait de lui un chef craint sinon respecté, pour qui « travaille » toute une partie des habitants de ces immeubles de banlieue. Dont Harry Potter : un jeune noir, adolescent orphelin, que Patron M'Bilal a pris sous son aile, particulièrement intéressé par les capacités d'observation et de collecte d'information qu'il assure dorénavant pour lui. Patron M'Bilal a aussi senti le vent tourner : profitant de son réseau d’approvisionnement, il a tissé des liens avec des réseaux islamistes dont l'emprise augmente sur le territoire où il mène ses trafics.
 
 
Sûr qu'avec une pareille introduction, vous n'avez aucune idée de l'endroit où vous allez atterrir une fois que vous aurez ouvert ce livre.
 
Mais force est d'avouer qu'il n'est pas « racontable » : comme les réseaux de trafiquants, il est construit comme une immense toile d'araignée dont Daniel Rondeau utilise les fils pour passer de l'un à l'autre de ses multiples personnages et promener ses lecteurs dans une histoire sans fin ? Parce qu'une toile d'araignée est ainsi faite : quand un fil casse, il y en a toujours un autre de disponible juste à côté qui va permettre de poursuivre le fonctionnement du piège.
 
Les personnages sont effectivement nombreux et ne se croisent que très rarement. Mais ils sont interconnectés parce que, même si les montagnes ne se rencontrent pas, les ruisseaux qui en ravinent les pentes, eux, vont tous se rejoindre à la mer ! Alors le récit saute d'une jeune réfugiée débarquant par hasard sur un rocher maltais à un chef de cabinet d'ambassade, passe par une journaliste qui tente de redorer son étoile un peu ternie par les années et les révolutions arabes, mais aussi par une jeune étudiante, un vieil algérien en retraite dont la grande fierté réside dans l'exceptionnelle ascension sociale de son fils dans une grande entreprise internationale, tout ce bruit de fond étant observé par un flic de l'antiterrorisme, ancien élève d'un archéologue lié par une relation franchement pédophile avec sa jeune femme de ménage tunisienne.
 
C'est d'une complexité folle et pourtant d'une clarté magnifiquement mise en scène. C'est un peu comme la construction d'un tableau (ou d'une toile d’araignée !) : les premières touches de peinture ne prennent leur sens qu'au fur et à mesure que d'autres s'y ajoutent, précisant petit à petit le sujet de la toile (d'araignée ! Oups, pardon, je ne l'ai pas fait exprès).
 

Ce texte est particulièrement prenant et inquiétant à la fois : j'avoue avoir été très fortement marqué par certains passages d'un réalisme et d'une violence tellement froids qu'il peut être difficile de continuer à se croire dans un roman alors que des scènes identiques sont certainement et malheureusement le lot quotidien de trop de gens, pris en otage dans des pays qui ne les protègent pas ou plus.
 
Ce livre est un roman, certes. Mais il est aussi un roman policier, un essai philosophique, une étude sociologique, une analyse politique, un décryptage journalistique. Bref c'est une lecture profonde, profondément humaine, au sens de tous les ressorts qui sont capables d'animer l'âme (noire) humaine. Un livre dont on ne ressort pas indemne mais à côté duquel il serait dommage de passer.
 
 
Daniel Rondeau – Mécaniques du chaos
Grasset - 9782246688310 - 22,00 €
Le Livre de Poche – 9782253906766 – 8,40 €


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Grasset Et Fasquelle
Genre : littérature
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782246688310

Mécaniques du chaos

de Daniel Rondeau

Et si la fiction était le meilleur moyen pour raconter un monde où l'argent sale et le terrorisme mènent la danse ?... Ils s'appellent Sébastien, Habiba, Bruno, Rifat, Rim, Jeannette, Levent, Emma, Sami, Moussa, Harry. Ce sont nos contemporains. Otages du chaos général, comme nous. Dans un pays à bout de souffle, le nôtre, pressé de liquider à la fois le sacré et l'amour, ils errent dans leur existence et se comportent souvent comme s'ils avaient perdu le secret de la vie.

J'achète ce livre grand format à 22 €

J'achète ce livre de poche 8,40 €

J'achète ce livre numérique à 8.49 €