Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Merveilleux voisins, Hélène Lasserre et Gilles Bonotaux

La rédaction - 09.03.2017

Livre - Merveilleux voisins - Hélène Lasserre - Gilles Bonotaux


Qu’est-ce qui fait la vie d’un quartier, d’un immeuble ? Ce qu’en font ses habitants, bien sûr ! C’est ce que nous confirme ce réjouissant album, tout en hauteur comme l’immeuble vu en coupe et dont il raconte une année de vie.

 

 

 

Les animaux occupant l’immeuble (beaucoup de moutons au début, beaucoup moins à la fin !) semblent avoir une vie bien réglée, tranquille certes, mais aussi grise que le sont les nuages au-dessus de l’immeuble. Tandis que la femme de ménage bat les tapis, Monsieur boit son café, les enfants partent pour l’école et l’agent fait sa ronde... Aucun ne semble être d’humeur joyeuse, tant s’en faut, mais tous sont invités à voter « grégaire » si l’on en croit l’affiche placardée sur le mur mitoyen.

 

Si le texte placé en bas de page est toujours court et incite à l’observation attentive des habitants et de leur environnement, le regard peut aussi partir seul à la découverte des personnages et de leurs activités quotidiennes grâce à mille petits détails que le dessinateur distille à chaque page.

 

Ainsi, au fil des saisons, des changements subtils apparaissent : l’affiche a été remplacée par un graffiti qui invite à chercher le bonheur derrière les murs, de nouveaux habitants viennent occuper l’immeuble. Des loups musiciens, des vaches jardiniers, des cochons photographes, des moutons noirs, juqu’à des animaux exotiques viennent renouveler ce e micro-société.

 

Le bouleversement des habitudes déplaira à certains qui finiront par déménager, mais l’échange, les jeux des enfants, la découverte d’autres modes de vie et le savoir-faire propre à chaque occupant va modifier durablement la vie de l’immeuble qui va se parer de couleurs et de plantes, va avoir droit à un aquarium géant et à un jardin potager...

 

Un bel album optimiste et joyeux sur la convivialité, l’échange entre les habitants provenant de différents horizons, les habitudes du « chacun chez soi » qui peuvent être bouleversées, l’espace commun que l’on peut partager et faire vivre différemment...

 

Laurence Grivot,
Au Moulin des Lettres (Épinal)

 

 

en partenariat avec le réseau Initiales