Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Millénium 5 : les héros sont fatigués

Cécile Pellerin - 16.10.2017

Livre - Polar suédois - jumeau - intégrisme religieux


David Lagercrantz (traduit ici par Hege Roel-Rousson) poursuit, avec ce cinquième opus, son incursion dans l’univers de la série culte imaginée par Stieg Larsson et s’il avait plutôt convaincu dans Millénium 4, cette fois, il laisse le lecteur dépossédé d’un réel enthousiasme, las d’une histoire un peu stéréotypée et sans grande surprise.
 

Et pourtant, l’intrigue imbriquée, comme dans le précédent roman, dans plusieurs histoires parallèles n’est absolument pas dénuée d’intérêt, dense, rigoureuse et incontestablement documentée. Le suspense est là, mais il manque quelque chose, ce petit plus qui donnait une saveur inédite aux précédents ;  comme si les deux héros avaient soudainement perdu leur éclat. Leur présence est à peine plus intense que celle de certains personnages secondaires et les effets de surprise sont rares. Nos héros seraient-ils fatigués ?
 

Construit sur une dizaine de jours, rythmé efficacement par une alternance de lieux et de personnages distants et en même temps tous liés à l’intrigue principale, le roman progresse sans véritable temps mort ni ennui pendant quatre cents pages. Mais sans véritable émotion non plus. Presque quelconque. D’ailleurs, la qualité d’écriture, assez morne, ajoute à la déception.
 


 

Lisbeth est en prison, quelques semaines encore, incarcérée dans un quartier de haute sécurité. «  C’était l’endroit le plus sûr pour elle au vu des menaces qu’avaient interceptées à la fois la Säpo et le service des renseignements français, la DGSE, à son encontre. » La visite de Holger Palmgren, son ancien tuteur, et les documents confidentiels qu’il vient de recevoir et dont il lui fait part, réveillent des souvenirs d’enfance éprouvants et encore marqués de certaines zones d’ombre que la jeune femme va s’efforcer d’éclaircir avec l’aide de Mikael Blomkvist.
 

Des expériences scientifiques sur des jumeaux auraient été menées à l’Institut génétique médicale d’Uppsala, autrefois nommée Institut d’Etat de génétique humaine et de biologie des races et auraient permis à certains médecins de faire des recherches secrètes sur l’inné et l’acquis. Sous le nom de Projet 9, ces enfants (dont Lisbeth) auraient été séparés de leur famille et placés puis éduqués dans un autre milieu, loin les uns des autres.

Avec la redoutable capacité d’investigation de Mikael Blomkvist et les talents de Lisbeth, hackeuse géniale, l’enquête progresse rapidement.

Pour étoffer le divertissement, elle s’accompagne de manière plutôt fluide d’une intrigue secondaire bien ancrée dans la réalité. Elle met en scène une jeune femme du Bangladesh, Faria, incarcérée avec Lisbeth, terrorisée par Bénito, une détenue ultra-violente et haineuse et menacée également à l’extérieur par l’intégrisme religieux de ses frères mais que Lisbeth va défendre avec acharnement, au péril de sa vie.
 

[Extraits] Millénium t.5 ; la fille qui rendait coup pour coup de David Lagercrantz
 

Enfin, des incursions dans le système financier et boursier suédois, dans l’univers du jazz manouche et dans la vie de Django Reinhardt ajoutent à l’histoire d’autres éléments de curiosité qui ne sont pas déplaisants.
 

Seulement, voilà, le lecteur a le sentiment de ne plus être au cœur de la série Millénium et même si l’enfance de Lisbeth, qu’il revisite dans ce roman, soutient le personnage, elle ne suffit pas à maintenir la personnalité étonnante créée par Stieg Larsson.
 

Lisbeth, cette fois, a échappé au romancier David Lagercrantz.
 

Un autre tome est prévu. Pourrait-on le confier à un autre ?


Millénium 5 : la fille qui rendait coup pour coup - David Lagercrantz - Actes Sud - 9782330081812 - 23 euros.
 

Les critiques de la rentrée littéraire 2017


Rentrée littéraire 2017, la fashion week des libraires


Pour approfondir

Editeur : Actes Sud
Genre :
Total pages : 448
Traducteur :
ISBN : 9782330081812

Millénium 5 - La fille qui rendait coup pour coup

Suite aux infractions qu’elle a commises en sauvant le petit garçon autiste dans Ce qui ne me tue pas, Lisbeth Salander est incarcérée dans une prison de haute sécurité pour négligence constituant un danger public. Lorsqu’elle reçoit la visite de son ancien tuteur, Holger Palmgren, les ombres d’une enfance qui continuent à la hanter ressurgissent. Avec l’aide de Mikael Blomkvist, elle se lance sur la piste de crimes d’honneur et d’abus d’État, exhumant de sombres secrets liés à la recherche génétique.

J'achète ce livre grand format à 23 €

J'achète ce livre numérique à 16.99 €