Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Mouton noir, d'Alex Lorette : l'impuissance face au harcèlement numérique

La rédaction - 27.01.2017

Livre - Mouton noir Alex Lorette - noyer impuissance roman - harcèlement Facebook internet


Dans cette nouvelle pièce, Alex Lorette nous livre une histoire sur le thème du harcèlement scolaire : à presque 15 ans, Camille est victime des vexations de jeunes de son école. À travers des dialogues très concrets, on peut découvrir une bonne déclinaison de situations de harcèlement, depuis les propos indifférents typiquement adolescents jusqu’à la cruauté sans limite, elle aussi typiquement adolescente.

 

 

 

Quand on croit avoir bien compris de quoi il s’agit, un autre tableau nous livre un nouveau rebondissement, parce que le harcèlement ne s’arrête jamais, il s’est invité dans la maison de Camille, se faufile dans des courriels insultants, se matérialise en une page Facebook anti-Camille. Bref, il est partout, lancinant.

 

Aussi triste que cela puisse paraître, on n’est guère étonné de lire les conversations aux accents si justes de ces jeunes. Par contre, ce sont tous les à-côtés qui font mal, tous ces petits détails qui annoncent le drame et que personne ne veut voir. Il y a Camille, qui n’a pas de répartie, se dévalorise et croit mériter ce qui lui arrive. Il y a sa maman qui veut la faire manger pour qu’elle aille mieux.

 

Il y a une de ses enseignantes qui lui reproche son manque d’ouverture à ses camarades de classe. Il y a cette autre qui l’accuse de fuir ses difficultés quand Camille lui confie vouloir changer d’école en plein milieu d’année. Il y a ce directeur d’école qui invite à taire ce qu’il se passe dans son école, pour « ne pas traumatiser davantage notre population d’étudiants ».

 

Parallèlement à l’histoire de Camille, nous pouvons lire celle d’Albi, une truie albinos, qui elle aussi doit survivre dans l’univers de l’élevage industriel. Cela vous paraît éloigné du sujet ? Pas tant que ça. Camille et Albi luttent pour leur survie, à cause de leur différence.

 

Mais ces salopes ont réussi à me coincer. Elles m’ont eue à l’usure. Juste un moment d’inattention, ça a suffi. Pour que je me fasse baiser. Elles m’ont mordue. Sans faire saigner. Juste assez. Pour faire mal sans que ça se voie. Bref

J’ai pas laissé faire. J’ai gueulé. Personne n’est venu. Elles ont fini par arrêter

Depuis deux jours, elles m’empêchent de manger

 

 

Avec un style incisif composé de phrases courtes et juxtaposées, Alex Lorette nous donne à lire dans une tension crescendo une réalité brutale et d’une cruauté inouïe. Inouïe parce qu’elle touche une jeune fille qui se noie petit à petit dans son impuissance.

 

L’auteur nous livre à nouveau une pièce engagée dont la lecture ne peut laisser indifférent. Il nous offre un plaidoyer vibrant pour tuer le silence et l’indifférence qui révoltent, surtout quand ils proviennent d’adultes voulant sauver les apparences ou tout au moins ne pas avoir d’ennui.

 

Puisse la lecture de cette pièce faire surgir le débat, faire émerger des prises de conscience, faire apparaître des oppositions face à l’inacceptable, même devant un coup de pied dans une béquille. Parce que c’est là que l’enfer commence.

 

Séverine Radoux

 

Avec Le Carnet et les instants


Pour approfondir

Editeur : Lansman
Genre :
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782807101173

Mouton Noir

de Lorette(Auteur)

J'achète ce livre grand format à 12 €