Né un vendredi 13, comme ses parents : ça commence bien

Nicolas Gary - 26.03.2018

Livre - mystique pulp algérie - récit vendredi 13 - naissance enfant élu


Tout a débuté en juin 2016 pour Jamal Benbrahmi, lorsqu’il met en vente un récit, Al-Mountadar. Un vendredi 13. Moins de deux ans plus tard, le livre quitte sa plateforme d’autopublication pour devenir Nés pour être damnés. La légende de la journée maudite a la peau dure, mais fond dans la bouche.



 

 

Quand un couple, tous deux nés un vendredi 13, a un nouvel enfant qui finit lui aussi par naître un vendredi 13, quoi de plus logique qu’une secte fanatique se manifeste ? On dit « finit », parce qu’en réalité l’enfant aurait dû être enregistré le jeudi 12, mais l’administration, moyennant un bon pétard, est parfois disposée à fermer les yeux.

 

Le 12 septembre 1996, Samahain et son épouse Mélouka s’apprêtent donc à accueillir leur fils, qui par ce tour de passe-passe, vient officiellement au monde le vendredi 13 septembre. Il s’appellera El-Mahdi, parce que, selon les versions, c’est lui qui tuera l’Antéchrist, préparant la voie au retour de Jésus. Cela dit, chez les musulmans, personne n’est vraiment assuré : Jésus pourrait très bien faire le job par lui-même. 

 

Qu'importe : Samahain a un plan. D’abord, figurer dans le Guinness Book des records : trois membres de la famille nés un vendredi 13, ça a de la gueule. Et puis, un groupe a fini par se présenter, accompagné par le maire : des sortes de rois mages venus présenter leurs hommages à l’enfant. Et se prosterner devant son père. Fantasque ? La suite ne manquera pas de rebondissements.

 

Au croisement de rien et de tout en même temps, ce récit avait failli passer inaperçu. Du pulp, il a pris tous les codes : l’improbable peut survenir d’une page à l’autre, voire d’une ligne à l’autre, et peut-être même le paragraphe suivant sera plus délirant encore.

 

Entre les super-pouvoirs, l’épée quasi enchantée, les sociétés secrètes luttant chacune pour la défense de leurs — obscurs — intérêts, contre ceux du gouvernement, voire de sociétés politiques secrètes contrôlant les gouvernements, cela part dans tous les sens. Les fans de Tarantino y trouveront leur compte, mais avec une nuance de taille : Jamal Benbrahmi ne joue pas simplement des codes américains de la littérature pulp, épouvante ou fantastique.

 

[Extraits] Nés pour être damnés de Jamal Benbrahmi


Le plus clair du roman se déroule en Algérie, et à ce titre, se nourrit de références culturelles certes pas impénétrables, mais constamment distillées. Mais surtout, s’inscrivant dans un monde particulièrement contemporain, il prend appui sur des événements historiques — comme les attentats du… vendredi 13 novembre 2015. Si, si. On peut rire beaucoup, et se trouver soudainement refroidi, à l’initiative de l’auteur, quand il faut reprendre conscience.

 

Reste que l’écriture est à la hauteur de l’intrigue rythmée et gentiment foutraque : on peut avoir du mal à suivre le style qui n’a rien d’académique, et résister. Ou bien se laisser embarquer comme on verrait défiler un classique d’horreur (pas si violent que cela au demeurant). La seconde option est conseillée : ce sera dommage de manquer un pareil OVNI.

 

Jamal Benbrahmi — Nés pour être damnés — Serpent à plumes Éditions — 9791097390181 – 13 € / Ebook 9791097390198 – 9,49 €

texte lu sur iPhone 6 Plus




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Serpent A Plumes Editions
Genre :
Total pages : 112
Traducteur :
ISBN : 9791097390181

Nés pour être damnés

de Jamal Benbrahmi

Un homme né un vendredi 13 et son épouse née un vendredi 13 ont un enfant né un ... bon, là le père triche un peu, c'est un jeudi 12 mais en échange de quelques grammes d'herbe, c'est bon, le petit sera déclaré né un vendredi 13 aussi. Le Guinness Book valide, une secte Irlandaise le reconnaît aussitôt comme son Messie tandis qu'une autre voit en lui l'Antéchrist à occire au plus vite. Le père du Messie, également narrateur et plus ou moins vampire, doté d'une épée magique et de la faculté de voler, défend sa famille depuis l'Irlande jusqu'en Algérie, en passant par l'Irak en guerre, contre tout un tas de démons coriaces et archi-motivés.

J'achète ce livre grand format à 13 €

J'achète ce livre numérique à 13.00...77105250.................09........1......