Nom de code Komiko

David Bethy - 17.01.2013

Livre


La mer houleuse de Hong Kong ne gardera rien cette fois-ci et recrachera sur ses rivages une jeune fille que ses vagues avaient auparavant avalées. Aucun témoin. La pauvre Lei est secouée par la tasse qu'elle vient de prendre et par cette découverte qui la vaccinera des baignades entre amies pour un temps. Lei est une lycéenne studieuse le jour et dans le secret de sa chambre, elle traque sur le net les preuves pouvant incriminer les riches de son milieu, peu scrupuleux de la loi, de l'humain et de la protection de l'environnement. Aidée de son groupe 4/06, trois geeks communiquant chacun sous le sceau du secret, Lei sous le pseudonyme de Komiko, tente de mettre en rapport le cadavre d'une femme et l'entreprise de vêtements de marque du père d'un nouveau camarade de classe, Matt, pour laquelle la morte devait travailler mais dont il n'existe aucune trace. Attention, affaire toxique!

 

Mensonges et corruptions seront les maîtres maux de cette nouvelle série plutôt engageante. Nom de code Komiko pointe du doigt le pouvoir de l'argent qui corrompt, contrôle la justice et exploitent les plus démunis au profit de la productivité. Une fin sans doute un peu rapide mais une issue qui retombe sur ses «pattes» et gagne surtout pour le réalisme de son intrigue.
La référence au drame de la Place Tian 'anmen apporte une justification solide à l'action de ses activistes du Web. Ce tome 1 est le point de départ d'une sympathique amitié à travers le web pour les 4/06, comme quoi les belles rencontres sont toujours possibles tant qu'elles sont sécurisées et se soldent par de vrais liens dans la réalité. Naomi Paul nous immerge facilement dans la culture chinoise actuelle. Au final, Dans la nuit de Hong Kong est une enquête agréable tout du long.