Nord magnétique : et toujours passer les frontières

Auteur invité - 22.07.2019

Livre - Nord magnétique - jungle Calais Lille - migrants exil humanite


ROMAN FRANCOPHONE - D’abord, il y a le manuscrit anonyme d’un auteur qui participe au Prix du manuscrit de l’ADAN qui réunit les auteurs des Hauts-de-France. Le prix est décerné à Marc Le Piouff, déjà édité par ailleurs chez HB Éditions et Ravet-Anceau. Le manuscrit est alors publié par Les Lumières de Lille de l’infatigable dénicheur, Frédéric Lépinay. Aujourd’hui, Nord magnétique existe et rencontre le lecteur.
 
 
 
Pour justifier l’existence de ce prix du manuscrit, il suffit de lire Marc Le Piouff. L’ouvrage se lit d’un trait, jusqu’au mitan de la nuit, cette nuit qui unit une plateforme pétrolière à la jungle de Calais, une aire d’autoroute à une cabine de camion, un service de réanimation du centre hospitalier de Lille à la prison de Longuenesse. Avec sensibilité et justesse, Marc Le Piouff fait preuve de maîtrise dans la construction architecturale du roman, et d’une belle qualité d’écriture.
 
Du monde en entier au nord du monde, le lecteur est emporté dans une brassée de destins. Toujours, il s’agit de passer les frontières. Frontières entre la vie et la mort, frontières de la mémoire et de sa perte, frontières des portes de camion ou de cellules qui se referment, frontières du dehors et du dedans de l’hôpital, frontières terrestres... Il y a une part de chaque lecteur dans les épreuves traversées par les migrants Aimar et Salia, par le neurochirurgien Raphaël, par le camionneur Axel ou par Luna, plongée dans le coma. Dans le souffle porté, Marc Le Piouff plante des arrêts sur image qui font mouche.
 
« Trois femmes gèrent l’accueil des urgences, un grand carré par où passent les vivants et les morts. Ceux qui attendent assis sur des chaises ne sont ni vivants ni morts, ils sont inquiets, fatigués, désespérés, impuissants, ils ne savent pas. »
 
Sur le zodiac prêt à chavirer, Salia invoque sa mère : « Parle-moi avant que le sel n’ait rongé jusqu’au dernier souvenir de ta voix. » Face à l ’Angleterre, Aimar revit la guerre qui, jadis, avait charrié son père sur les mêmes côtes. « Je mange chaque grain de sable pour partager la peur des soldats tombés sur ces plages, j’en appelle à leur courage. »
 
Dans Nord magnétique, « La vie circule toujours, mais il est impossible de savoir ce qu’elle a abandonné en cours de route. »
 
Un beau roman, pétri d’humanité.
 
 
Hervé Leroy
 
Marc Le Piouff – Nord Magnétique - Les lumières de Lille - 9782919111534 – 14.90 €
   


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.