“Nous ne servons à rien” face “ aux capacités de résilience de la nature ”

Mimiche - 19.08.2020

Livre - nature résilience faune - faune flore - chasseurs nature écologie


ESSAI – Vous allez finir par croire que je travaille pour le compte d’Actes Sud, vu le nombre de livres de la collection « Mondes Sauvages » que je prends plaisir à vous inciter à lire, vous aussi. Il n’en est rien, mais j’avoue que la ligne éditoriale de cette collection me va droit aux tripes (et au cœur) et qu’elle me paraît – tant les sujets qui y sont abordés sont importants et traités comme tels par des signatures de grande renommée — tout à fait cohérente avec mes propres perceptions et ressentis, jusqu'à vouloir les porter à votre connaissance au cas où ils n’y seraient pas parvenus tout seuls.



 
Ce livre de Gilbert Cochet et de Béatrice Kremer-Cochet est bien dans la même droite ligne que les ouvrages précédemment parus. Il fait suite, deux ans après, à la même démarche que le Ré-ensauvageons la France de Gilbert Cochet et Stéphane Durand que je n’ai pas encore découvert (mais cela ne saurait tarder).

Car les succès qui sont déroulés dans le présent ouvrage à caractère européen sont de nature à laisser renaître l’espoir bien que, chez nous, le retour des grands mammifères super-prédateurs fasse plutôt parler la poudre...

L’ouvrage (écrit à quatre mains totalement indistinctes) présente successivement, milieu après milieu, les réussites de la nature qui, seule (ou avec un petit coup de pouce de quelques naturalistes « acharnés »), a réussi l’exploit de renaître, non pas de ses cendres, (pour le  grand pingouin, par exemple, il n’y a plus aucune chance de voir revenir cette espèce autrefois largement représentée sur le continent européen), mais à faire partir des souches presque exsangues que tout concourrait à voir décimées à court terme par le jeu conjugué de la destruction industrielle, urbanistique et chimique des habitats et de la pression de chasse totalement inconsidérée.

N’en déplaise aux aménageurs, chasseurs et autres épuiseurs de mers.

Les montagnes, les forêts, les cours d’eau, le milieu marin et océanique, tous les milieux inféodés à la géologie et au climat dans lesquels les espèces se sont, depuis la nuit des temps, développées dans un équilibre remarquable et durable (jusqu’à l’apparition d’un apprenti sorcier qui s’est cru une vocation divine de gestionnaire dont il n’avait ni les moyens ni la vision globale, n’en déplaise derechef aux « plus grands écologistes » de la Fédération nationale des chasseurs) sont présentés avec, à l’appui, d’abord un descriptif des hécatombes subies par toutes les populations étudiées, et, ensuite, essentiellement à l’issue de mesures de protection, une lente, mais progressive et pleine d’espoir, reprise de vigueur d’espèces emblématiques : chamois, bouquetins, aigles, gypaètes, vautours, ours, loups, lynx, élans, buffles d’eau, gloutons, esturgeons, saumons, lamproies, aloses, loutres, castors, spatules, macareux, morses, phoques, baleines, tortues, pélicans, bisons…

Et la liste est loin d’être exhaustive !

Quid lorsque les espèces peinent à trouver seules le chemin de l’exubérante surabondance de jadis ? Alors sont menées des actions de ré-introduction qui « sont parfois critiquées car jugées artificielles. [Mais] le premier acte artificiel est la disparition, l’extermination (…) par l’action de l’homme. Réintroduire, c’est donc réparer une erreur du passé ».

Mais, après avoir aidé, « laisser faire » ! Car, et cette affirmation est un leitmotiv de la part des auteurs tout au long de cet ouvrage édifiant : « Il faut bien se le dire, même si cela nous vexe, en matière de nature sauvage, nous ne servons à rien » face « aux capacités de résilience de la nature ». D'ailleurs, ce ne sont pas les fanfaronnades de M. Dupont-Moretti, en préface au livre de M. Schraen, qui démontreront le contraire.
Chaque page est source de découvertes, tant des incidences insidieuses de nos actes passés - fondamentalement justifiés (mais, pour autant, injustifiables) par une dualité Nature/Homme - qui ont pu être faibles tant que nous ne nous sommes pas donné les moyens d’exterminer avec efficacité, détermination, obstination et aveuglement. Que d' efforts magnifiques, conjugués, transfrontaliers, obstinés et éclairés de tous ceux qui, dans le prolongement de la vision des naturalistes des siècles derniers, géants visionnaires et précurseurs, qui ont tiré la sonnette d’alarme et ouvert les premières brèches, mené à bien les premiers actes emblématiques et fondateurs, pour atteindre, de la cordillère Cantabrique aux Carpates et au Caucase, des renaissances inimaginables.

Je vous laisse découvrir l’histoire étourdissante du pic noir, du bison, du bœuf musqué ou du pique-prune. Celle des forêts némorales, des grandes steppes ou de la taïga. Celle des montagnes, des deltas ou des fonds marins. Celle de tous les succès permis par des efforts conjoints.

Un voyage magnifique avec un rapport bilan-carbone/découvertes-extraordinaires à toute épreuve. Une invitation à la contemplation à deux pas de chez vous. Une lecture enthousiasmante dont les perspectives n’ont rien à voir avec des positions de prétendus « illuminés », « intégristes » ou « ayatollahs de l’écologie ».

D’abord, cé çui ki dit ki est !


Gilbert Cochet, Béatrice Kremer-Cochet Baptiste Morizot (Préfacier), Jean-Pierre Magnier (Cartographe) – L'Europe réensauvagée - Vers un nouveau monde – Actes Sud – 9782330132620 – 23 €


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Actes Sud
Genre : sciences de la...
Total pages : 322
Traducteur :
ISBN : 9782330132620

L'Europe réensauvagée

de Gilbert Cochet

Notre vieille Europe est l’un des continents qui ont le plus tôt souffert des activités humaines. Tout semblait perdu, mais c'était sans compter sur la résilience de la vie sauvage : aujourd'hui, de nombreux espaces délaissés se reboisent spontanément et reprennent vie. Le réensauvagement est à l’œuvre, efficace, rapide, surprenant. Dans tous les milieux, la faune est de retour. D’ici à 2030, sur l’ensemble de l’Europe, ce sont 30 millions d’hectares qui vont ainsi s’offrir à la vie sauvage, l’équivalent de 30 fois le parc national de Yellowstone, aux États-Unis ! L’Europe des territoires protégés va ainsi bénéficier, elle aussi, des effets positifs du réensauvagement !

J'achète ce livre grand format à 23.00 €

J'achète ce livre numérique à 16.99 €