Nouvelle Sparte d'Erik L'Homme : la légendaire cité ne mourra jamais

Victor De Sepausy - 27.10.2017

Livre - nouvelle sparte Athena - Erik L'Homme Sparte - adolescents cryptie sparte


La cité lacédémonienne n’a pas disparu : Sparte est immortelle, ou presque. Sa puissance, à l’époque antique, était connue de tous, et incontestée. Autant que la valeur de ses guerriers, craints jusqu’aux confins de la Grèce. Athènes et Thèbes, elles-mêmes, redoutaient le courage de ces hommes, femmes, et de leurs enfants. Les siècles ont passé, mais la valeur n’attend pas le nombre des années – pas plus qu’elle ne s’émousse avec le temps passé.


 

 

La domination et la fascination de la cité n’ont jamais quitté l’esprit des Hommes. Et même après que le Grand Bouleversement a conduit les êtres à une nouvelle existence, les habitants de la Nouvelle Sparte perpétuent la légende. 

 

Et comme il se doit les enfants néospartiates sont encouragés à faire preuve de courage, à rechercher la gloire, à ne pas craindre la mort. Nouvelle Sparte ne fait pas de sa jeunesse des guerriers terribles, d’autant plus que la cité vit en paix. Non, les adolescents cherchent plutôt une carrière dans l’univers des pilotes. Valère et Alexia sont de ceux-là. 

 

Et comme les autres, ils attendent avec impatience la kryptie, ce rite de passage qui fera d’eux des citoyens à part entière. Mais cette année, l’événement est perturbé par un attentat, faisant déferler une vague de violence et de morts. La cité est forte, les adolescents passeront ce rite. Rien ne doit l’empêcher. Mais après ? Que se passe-t-il dans les territoires voisins d’Occidie et de Darislam. Les attentats se renouvellent : il faut savoir. Valère deviendra l’espion, pour Nouvelle Sparte. Quels terribles secrets découvrira-t-il ?

 

Quel bonheur de renouer avec les divinités grecques, et d’entendre parler d’Athéna, d’Hera, d’Appolon, Arès et des autres. Cette Nouvelle Sparte est un petit bijou, reconstituant partie des rites et coutumes antiques – la kryptie en est un, totalement authentique, mais un brin revisitée pour l’occasion. Quelle douceur que de lire, ici ou là, des allusions à l’Iliade... 

 

S’inspirant de la cité grecque, Érik L’Homme nous embarque dans une uchronie qui puise à toutes les racines spartiates possibles. La reconstitution de la ville, projetée dans un univers autre, réjouira les anciens élèves de lettres classiques. Si, si... Emaillant tout le roman de références, qui n’ont rien d’une simple couleur locale – elles participent pleinement de l’ambiance – Érik L’Homme nous emporte dans un monde parfois brutal.

 

D’autant qu’il parvient à jouer avec la langue pour introduire des variations subtiles. Certes, le langage est parfois celui de Maître Yoda, avec un désordre grammatical perturbant, mais somme toute bien intégré. Mais surtout, en associant un verbe à un adjectif, reliés par un trait d’union, il parvient à décrire des actions plus spécifiquement. Le même procédé, sans article, rapproche un nom d’un adjectif, toujours dans une recherche : des sensations propres et une langue autre. Fameux.

 

On oserait même croire que cette démarche tend à reproduire la capacité du grec ancien à créer des notions, en associant des termes, le tout avec une simplicité déconcertante. Un délice. 

 

On note aussi, avec amusement – sans que cela n’intervienne dans le récit –, la similitude entre la vocation de « pilote » et le terme grec « hilote ». Une proximité sonore qui fait sourire, tout au long du texte – et parfois, durant la lecture, l’un se substitue à l’autre, lapsus visuel plaisant.

 

Reste que Nouvelle Sparte, pour fluide qu’il soit, est un récit faisant appel comme souvent ce peut être le cas en science-fiction, à des références qu’il importe de connaître, sinon de maîtriser. Non que le jeune lecteur qui en serait dépourvu ne puisse pas lire ce – bon – roman, mais il perdra immanquablement une partie de ce plaisir qu’on éprouve. 

 

Renouer avec l’Antiquité, et avec Sparte en particulier, a une saveur toute particulière. Et comme pour tout bon plat, on aimerait que chacun puisse le savourer pleinement...

 

 

(à paraître le 2/11) Érik L'HommeNouvelle sparte Editions Gallimard jeunesse – 9782075090667 – 13,50 €