Objet trouvé : triangle amoureux, et plus si affinités

Nicolas Gary - 24.08.2018

Livre - Matthias Jambon-Puillet - Objet trouvé - triangle amoureux douleur


ROMAN FRANCOPHONE – Passons rapidement sur Thibault. Touchant dans son professionnalisme, il ne sert qu’à découvrir un cadavre. La vie de pompier. Un cadavre, et un homme déshydraté. La suite n’est qu’un fil à dérouler. Au bout, on trouvera une cravache et des menottes. Et une histoire d’amour.


 

 

Nadège vit avec Enzo, son fils. Et Antoine, père de substitution, ou beau-père : depuis la disparition de Marc, elle a appris patiemment à se reconstruire, parce qu’elle avait un enfant. Elle l’attendait déjà, alors qu’elle et Marc devaient se marier. La nuit de l’enterrement de vie de garçon, il a disparu. Trois années, un peu plus. Une vie s’est instaurée, des habitudes reprises, d’autres découvertes — comme le sexe matinal, qu’Antoine aime tant.

 

Jusqu’à ce que Marc ressurgisse. C’était lui l’homme quasi desséché que Thibault avait découvert, après avoir brisé une porte (vous aviez oublié Thibault ? Vous n’avez pas de cœur). Marc était attaché dans la salle de bain, probablement depuis deux jours. L’autre, la femme, Sabrina, était dans la chambre. Sans vie. Avec tout un attirail d’objets fétichistes, bondage, SM… La gueule du fait divers…

 

S’ensuit une enquête, que Nadège mène avec ses amies : un stalking dans les formes via internet, pour remonter la piste « Sabrina ». Qui elle était, les traces qu’elle a pu laisser sur les réseaux, Facebook, Linkedin, tout y passe. « Est-ce que fouiller un profil numérique s’apparente à déterrer un cadavre dans un cimetière pour lui faire les poches ? » 

 

Possible. Mais la vérité est à ce prix : détrousseur de cadavre. Jusqu’à un CV qui mènera à une adresse. Et finalement un domicile. Celui que Thibault a fracturé pour tenter de sauver une vie – avec cet amer constat, une de perdue, une de préservée.

 

En trois actes, Matthias Jambon-Puillet retrace le présent, le passé et le futur : chacun est dévolu à l’un des personnages. D’abord la détresse de Nadège, puis trois ans plus tôt, l’entrée de Sabrina pour se clore sur le retour de Marc. Ni plus ni moins qu’un banal enchaînement — sans mauvais jeu de mots — et d’histoires d’amour. De sexe, aussi, de « sexe alternatif » même.

 

On interroge le désir, à mesure que le narrateur nous ouvre ces morceaux de vie : il paraît qu’il faut avoir connu la soumission pour dominer. Difficile de ne pas prolonger la remarque : faut-il avoir enduré la douleur d’une disparition inexplicable pour aimer ?

 

Subtilement, ce sont les jeux de l’amour et du hasard que l’on explore, sans jugement — sinon quelques grasses plaisanteries des collègues de Marc, qui viennent en repoussoir de l’émotion qu’inspire le roman. C’est simple, naturel, le fétichisme et le SM y sont abordés comme les pans d’existences : l’évidence s’impose. Le silence aussi, car le roman nous prend au jeu des préjugés, et finit par nous laisser pensifs. 

 

Qu’est-ce qu’aimer ? Quelles limites au plaisir que la chair peut réclamer ? « Triste hélas », comme disait le poète, ou pleine de surprises ? La sexualité qui nous gouverne, au service des émotions qui nous submergent. Qui a dit qu’il était facile d’être humain ?

 

Oh, évidemment, le roman pourra être qualifié d’amoral – voire d’immoral – et comme précédemment évoqué, n’échappera peut-être pas, en cette période, à la vindicte populaire. Peut-être ce qui en fera une lecture plus intrigante encore.

 

 

 

Matthias Jambon-Puillet — Objet trouvé — Anne Carrière — 9782843379215 – 17 €

Rentrée littéraire 2018 : les fashion weeks du libraire




Commentaires
Par vindicte populaire vous sous-entendez des mouvements castrateurs comme #MeToo ? Content que l'auteur ose aller à contre-sens.
Ouais alors non Gulsho, si tu cherches dans ce bouquin un soutien à ton sentiment d'oppression vis-à-vis de #metoo, tu te trompes grandement.



Par vindicte populaire, l'auteur de cet article fait sûrement plus référence à des mouvements conservateurs qui verrait dans le simple fait d'aborder la thématique du BDSM une atteinte à leurs valeurs et leur puritanisme (comme avec 50 Shades en son temps, sauf que cette fois c'est bien écrit grin )
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Anne Carriere
Genre :
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782843379215

Objet trouvé

de Jambon-Puillet, Matthias(Auteur)

" Disparaître n'est jamais le plus compliqué. On peut s'effacer comme on appuie sur un interrupteur. Il suffit de ne plus sortir, de ne plus parler, de ne plus penser. Un coup tu me vois, un coup tu me vois plus. Non, la véritable épreuve, c'est de refaire surface, de naître une seconde fois, prendre de nouveau sa première inspiration. " Le soir de son enterrement de vie de garçon, Marc disparait, laissant seule sa fiancée, Nadège, enceinte de leur premier enfant.

J'achète ce livre grand format à 17 €