Octogénaire et suicidaire : parcours d'un Irlandais hors du commun

Victor De Sepausy - 08.07.2019

Livre - Anne Griffin - vie soir - Irlande famille


ROMAN ÉTRANGER – Pour Maurice Hannigan, octogénaire, radin et irlandais, c’est la soirée de sa vie qui s’avance. Rendez-vous est pris dans un bar d’hôtel de sa ville natale, Meath. Du haut de ses 84 ans, la nuit de beuverie s’annonce longue — et solitaire : les membres de sa famille sont absents. Et les absents, comme on le sait, ont toujours tort…


 

Ils sont cinq, à qui Maurice, 84 ans, va rendre hommage, trinquant d’un toast bavard à leur santé à tous. Une famille éclatée, qui, reconstituée dans l’esprit du vieil homme, revient à une sorte de bilan de sa vie. Chaque étape est associée à une anecdote, liée à l’un d’entre eux, avec une nuance de taille : à l’exception de son fils Kevin, journaliste parti pour l’Amérique, tout le monde est mort. Depuis son village irlandais, Maurice Hannigan convoque les morts, tant qu’il est encore en vie. 

Il parle de sa défunte épouse, Sadie, dont il commémore en réalité le deuxième anniversaire de la mort. Et en un lieu avec lequel il entretient une relation longue et complexe. Il s’est réservé la suite nuptiale, et le programme est établi : cinq verres, pour son frère, sa belle-sœur, sa fille mort-née, son fils et sa femme. Au dernier verre, c’est lui qui tournera la page : son suicide est déjà acté. Mais en guise de fin de vie, c’est plutôt le passé revisité, ressuscité qui domine le roman. 

Enfant, il souffrait terriblement quand il devait ouvrir un livre. Il n’arrive pas à lire — on ne lui a découvert une dyslexie que trop tardivement. Alors, il a quitté l’école, à l’âge de 10 ans, pour prendre un travail : c’est dans la famille Dollard, qui possède une grande maison qu’il commencera sa carrière. Maison qui deviendra par la suite le Rainsford House Hotel. Finir son existence, là où elle a commencé, en quelque sorte.

Ses employeurs n’étaient pas des saints : et plus encore le jeune Thomas Dollard, qui l’a violemment maltraité, lui enfant. Alors pour se venger, Maurice a dérobé une pièce, d’une très grande valeur — un souverain or d’Edouard VIII. Thomas sera accusé, répudié et déshérité. Et comme par hasard, peu de temps plus tard, le frère de Maurice meurt de la tuberculose. 

Personnage sympathique et bien plus complexe que l’ivrogne qu’on envisagerait, Maurice est surtout doté d’un humour à toute épreuve. Ses observations, ses commentaires sur cette famille anéantie sont autant de petites perles qu’un langage fort peu châtié relate. Et puis, comme il se doit à un certain âge, on se retourne et l’on observe, comment la vie passée est connectée aux autres par des liens entre amour et haine.    
 
Dans un roman qui s’articule autour d’une quête d’authenticité, cette succession d’événements anciens, ramenés au présent par un Maurice, devient un leitmotiv sans jugement ni culpabilité. Les faits semblent honnêtement rapportés, la foi que l’on accorde à l’octogénaire reste entière, se consolide à mesure qu’on le découvre. Il est ce pont entre passé et présent, où l’on s’avance sans crainte. 

Ce sont les conflits familiaux que l’on retrouve, les luttes de classe — et les choix d’alcool, bière, whisky ou champagne selon ses moyens. Si la vengeance a guidé sa vie, puisqu’il est parvenu à déposséder ses employeurs de leurs terres et de cet hôtel, les fantômes ne sont jamais bien loin. Des personnages à la nature plus sombre que des vrais, une propension à la violence, qu’elle soit physique ou émotionnelle….

Dans ces histoires entrelacées, c’est toute l’Irlande rurale qui se dévoile, avec Maurice pour point de convergence. Et comme on aime les superstitions, cette pièce volée — dont l’existence est finalement presque accessoire — donne lieu à cette tragédie comique, en cinq actes. 

Ou comment un cœur brisé peut traverser une existence, jusqu’à être par elle écrasé…



Anne Griffin, trad. Claire Desserrey – Toute une vie et un soir – Delcourt littérature – 9782413017509 – 20,50 €


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Delcourt Litterature
Genre :
Total pages : 272
Traducteur : claire desserey
ISBN : 9782413017509

Toute une vie et un soir

de Anne Griffin

Dans une bourgade du comté de Meath, Maurice Hannigan, un vieux fermier, s'installe au bar du Rainsford House Hotel. Il est seul, comme toujours - sauf que, ce soir, rien n'est pareil : Maurice, à sa manière, est enfin prêt à raconter son histoire. Il est là pour se souvenir - de tout ce qu'il a été et de tout ce qu'il ne sera plus. Au fil de la soirée, il veut porter cinq toasts aux cinq personnes qui ont le plus compté pour lui. Il lève son verre à son grand frère Tony, à l'innocente Noreen, sa belle-soeur un peu

J'achète ce livre grand format à 20,50 €