Paul à la campagne : l'album anniversaire

Cécile Pellerin - 27.08.2014

Livre - Littérature canadienne - Nostalgie - Bande dessinée


Pour fêter le quinzième anniversaire de la naissance de Paul, les éditions La Pastèque proposent une édition spéciale de Paul à la campagne, en couleur et en format géant (29,2 x 39,3 cm), agrémentée d'un second récit Paul apprenti typographe. Deux histoires à la tonalité nostalgique et tendre pour un livre collector, bien capable de séduire le public français après avoir rencontré un succès considérable au Québec depuis 2002.

 

En fait, Paul est une série, accessible dès 12 ans, sorte de biographie romancée de l'auteur, Michel Rabagliati, qui égrène, au fil de ses histoires, des épisodes de vie intimes et familiers, toujours sensibles et attachants car assez proches finalement de notre quotidien. Avec beaucoup de délicatesse et de justesse, la série interpelle, l'air de rien, simplement, sans forcer et place le lecteur dans un état de quiétude, une douce mélancolie et une joie immédiate. Mesurée mais durable.

 

Paul à la campagne est le premier tome de la série, prix du Festival de la BD francophone de Québec 2000 (catégorie Meilleur espoir québécois), prix Bédélys Québec 2000 et prix Harvey 2001 de la découverte de l'année.

 

Il raconte avec douceur et drôlerie, des souvenirs d'enfance  dans les Laurentides. Profitant d'un séjour en famille chez ses parents, l'auteur se souvient des baignades dans le lac-à-Jean avec Alain, 30 ans plus tôt, du chalet de Tante Janette, chapelière et Française, de sa première carabine à l'âge de 14 ans, de ses parties de pêche ou du départ d'Alain suite à la mort brutale de son père… Autant de souvenirs qui se mélangent avec les événements du moment : sa fille Rose,  sa femme Lucie, les embouteillages, l'apéro sur fond de boissons « diet » (« diet pepsi, diet 7up, diet Perrier, lait écrémé… »), d'une façon harmonieuse et naturelle.

 

Une lecture fluide à la saveur particulière et insolite pour le lecteur français, peu accoutumé aux expressions québécoises pittoresques et hautes en couleurs : « se garrocher », « une autoroute paquetée de monde »,  «niaise-là donc pas ! »…

 

Bref, un univers à la fois dépaysant et proche, empreint d'une grande nostalgie, exprimé avec la même tonalité dans le récit suivant, Paul apprenti typographe. L'ensemble est agrémenté de photos personnelles de l'auteur en noir et blanc ; une note sensible supplémentaire qui fait de Paul, un compagnon de route bien vivant.

 

Et si vous souhaitez mieux connaître encore cet homme charmant, d'autres titres sont également disponibles aux éditions de la Pastèque : Paul a un travail d'été, Paul en appartement, Paul dans le métro, Paul à la pêche, Paul à Québec (Prix du Public, festival d'Angoulême 2010), Paul au parc.