Peter Handke au coeur des forêts : Essai sur le fou de champignons

Audrey Le Roy - 16.10.2017

Livre - Peter Handke champignon - Peter Handke essai - forêt champignons manger


Quand j’ai appris que Peter Handke sortait un nouveau livre, il va y avoir quelques mois, je me suis transformée en groupie d’à peine quinze ans. Et pour cause, c’est à peu près quand j’avais cet âge qu’il est entré dans ma vie. C’était en cours d’arts plastiques, lorsque notre professeur nous fit regarder Les ailes du désir (oui, un professeur peut changer une vie, n’en doutez pas !)



 


Film, sorti en salles en 1987 et dont les scénaristes étaient Richard Reitinger, Wim Wenders et… Peter Handke.
Sociologiquement, je n’appartiens pas à l’école des déterministes, mais il faut avouer que la vie vous réserve, parfois, d’heureux hasards, puisque quelques années plus tard je retrouvais Wenders  et Handke en travaillant pour L’Arche éditeur.

Ainsi donc, comme toutes groupies qui se respectent, j’étais ce jeudi 12 octobre à la recherche du sésame qui sortait ce même jour en librairie, publié chez Gallimard et « sobrement » intitulé Essai sur le fou de champignons. Une histoire en soi.
 

En l’espèce, les champignons, je les aime poêlés ou en omelette, mais, de là à lire un essai sur un fou de champignons, il y avait un fossé que seul pouvait me faire franchir Peter Handke.  

 

Vous définir l’écriture de Handke, c’est comme essayer de définir l’amour, c’est impossible. Je vous l’accorde, il est possible, pour ne pas dire probable, que je sois, ici, fort peu objective. Mais tout de même, si on peut lire, sur la quatrième de couverture « il est sans conteste l’auteur le plus connu de la littérature contemporaine de la langue allemande », c’est que je ne dois pas être la seule « folle » de Peter Handke. 


Cependant avec cet essai Peter Handke semble me dire de faire attention (oui, oui, à moi, à moi la folle de ce génie). Il me dit que d’avoir une passion dans la vie est important, que ça aide à faire passer le temps, que ça aide à se sociabiliser, mais qu’il faut en tout cas raison garder. Il me donne pour exemple cet ami à lui, cueilleur de champignons.

« Lorsque l’enfant était enfant », il revendait ses champignons pour s’acheter des livres, des livres pour apprendre. Le temps a passé, l’enfant est devenu adulte, avocat pour la Cour Internationale, s’est marié, à eu lui-même un enfant et puis il s’est remis à chercher des champignons. Et un jour, il tombe sur un trésor ! Un trésor pour tous mycologues qui se respectent, il ne peut y en avoir que deux : la truffe ou le cèpe. C’était un cèpe ! Mais « lui ne devient pas […] un mycologue […], mais […] un fou de champignons. »
 

Et voici que Peter Handke me conte la tragique histoire de son ami fou de champignons. Histoire qui pourrait rejoindre l’essai de Stendhal, De l’amour, et son processus de cristallisation sauf qu’au lieu du doute vient l’obsession, la solitude, l’angoisse, la folie et la perte de soi. À moins qu’il ne se rapproche des premiers livres de Giono tant sa description de la nature touche au merveilleux. 

 

[Extraits] Essai sur le fou de champignons ; une histoire en soi de Peter Handke
 

Par cet essai, Peter Handke, je le crois, souhaite m’inviter à la tempérance… peine perdue… quand on aime Handke, c’est pour la vie ! Et ce dernier livre le prouve encore ! 

 

Ps : En outre, il y a une fin alternative, version « Happy End » alors la tempérance….  

 



Peter Handke – Essai sur le fou de champignons. Une histoire en soi, trad. Pierre Deshusses – Editions Gallimard – 9782070146093 – 14 €
 

Les critiques de la rentrée littéraire 2017


Rentrée littéraire 2017, la fashion week des libraires


Pour approfondir

Editeur : Gallimard
Genre :
Total pages : 160
Traducteur : pierre deshusses
ISBN : 9782070146093

Essai sur le fou de champignons. Une histoire en soi

de Peter Handke

Dans le dernier volet du polyptyque qu’il consacre à l’exploration littéraire de notre quotidien (après Essai sur le Lieu Tranquille, Essai sur la journée réussie, Essai sur le juke-box et Essai sur la fatigue), le grand écrivain autrichien narre la vie d’un ami "fou de champignons" et transforme le cœur des forêts en lieu d’enchantement. Peter Handke atteint un degré de sensibilité et de précision, une attention au détail qui n’ont que peu d’équivalents dans le paysage littéraire contemporain. Assis à sa table, muni d’un crayon, il mue ses pérégrinations à la périphérie de nos existences urbaines en campagnes d'observation et poursuit rigoureusement le mot juste. À la recherche du miracle dans le profane, de ces moments d’exaltation intense où les choses simples se révèlent étincelantes, Peter Handke fait émerger l’utopie du plus ténu.

J'achète ce livre grand format à 14 €

J'achète ce livre numérique à 9.99 €