Petit animal sauvage : Fanon, la révoltée

Cécile Pellerin - 23.09.2016

Livre - Littérature française - adolescence - femme


Ce court roman, d'une écriture surprenante, épurée, comme réduite à l'essentiel, semble, au premier abord, s'appliquer à rendre compte de la vérité brute des faits. Avec une parfaite neutralité. Mais ce qui trouble, ce qui pousse le lecteur à aller au-delà des mots, à s'échapper de cette apparente froideur, c'est ce personnage féminin, Fanon, adolescente et enfant à la fois,  attachante et finalement bouleversante malgré le parti pris narratif désaffectionné.

 

 

Mise en lumière par de brèves séquences de vie découpées en chapitres à la chronologie inversée, l'héroïne n'existe d'abord que par ses actes désenchantés et révoltés, insaisissables, avant de devenir, au fil des pages - lesquelles pudiquement livrent  des blessures, des souvenirs sensibles de son enfance -  un être fragile et émouvant, pénétrable ; contrebalançant alors avec grâce et poésie la tonalité volontairement détachée du récit.

 

Très Précise à rendre compte d'une époque (les années 70), d'un lieu (la banlieue) et du passage à l'adolescence, Anne-François Brillot dresse le portrait  de Fanon, "petit animal sauvage"

.

"Elle est assise sur sa mobylette devant un HLM de quatre étages. A ses côtés, un jeune homme d'une vingtaine d'années. Ils discutent sous la lumière blafarde du hall d'entrée.

Il est tard dans la nuit."

 

Des amours frivoles pour ne pas souffrir, une bande de copains pour échapper au désordre familial, une quête de liberté, un rejet de la société et des convenances, un désintérêt pour l'école, des rêves pour tromper la misère sociale, et la musique, omniprésente et entêtante (de Joe Cocker à Léonard Cohen en passant par James Taylor), pour chasser le désespoir et le mal être, le manque d'amour et la violence d'un monde qui s'agite autour d'elle et qu'elle ne comprend pas. Marginale et rebelle, en rupture, tourmentée mais extrêmement vivante.

 

La force des détails (autobiographiques ?) toujours proches du fait historique ou documentaire mais intimes inscrivent le lecteur sans difficulté dans l'ambiance de l'époque (la loi Veil, les manifestations étudiantes, la non-mixité et les enfants gauchers à l'école, etc.) et rappellent un peu l'écriture d'Annie Ernaux, inhabituelle, faussement abrupte, dépouillée, déconcertante et au final, accaparante. 


Pour approfondir

Editeur : Mercure De France
Genre : litterature...
Total pages : 124
Traducteur :
ISBN : 9782715242708

Petit animal sauvage

de Anne-Françoise Brillot

Malgré leur mauvaise réputation, Fanon aime beaucoup ces deux mecs. Elle a le sentiment qu’ils ne peuvent pas lui faire de mal. Ils apportent de la vie dans la maison. De toute façon, son père vit loin avec une autre femme, sa mère tourne en rond dans la maison, encore plus désœuvrée. Elle a très peur de l’orage, des coups de tonnerre, et il y a beaucoup d’orages en ce moment. Quand Fanon est avec eux, elle n’a plus d’angoisses. Quand ils sont là, elle est rassurée. Paolo est un bon amant, il l’initie à l’amour. Dans les années 70, Fanon, quatorze ans, vit dans un pavillon de la banlieue parisienne. Dès qu’elle a un moment, elle enfourche sa mobylette pour aller retrouver ses copains dans la cité HLM d’à côté. Dans cet autre monde, les règles sont tout autres. Elle se sent libre, de fumer, de boire, de faire l’amour… Désabusée et rebelle, Fanon donne le sentiment d’être remplie de colère et de rage. Pourquoi bouillonne-t-elle ainsi ? Avec une écriture très précise, alternant scènes réalistes et poétiques entre la ville et la nature, Anne Françoise Brillot tisse, à travers des éclats de vie, le portrait émouvant d’une jeune adolescente en révolte.

J'achète ce livre grand format à 12.50 €

J'achète ce livre numérique à 5.99 €