Philippine La petite tortue des mers, Sandra Leblanc

Clément Solym - 21.09.2011

Livre - philippine - petite - tortue


Adressée aux enfants de 6 à 10 ans, l’histoire est volontairement simple. Philippine est une tortue des mers qui nous raconte son périple en épisodes : ses parents, sa naissance, la saison des amours ou encore les dangereux prédateurs qui menacent son espèce.

L’histoire se termine sur un questionnement auquel aucune réponse n’est donnée, ce qui permet à l’enfant d’y répondre comme il le souhaite. Ensuite, le livre, lui, se termine avec une réflexion sur l’homme et ce qu’il fait de la nature.

L’auteur se rapproche au maximum de l’enfant, grâce à une illustration enfantine, qui rend la chose sensible et réaliste. Le vocabulaire est accessible et les mots quelque peu compliqués sont expliqués à la fin de l’ouvrage dans un petit lexique. Pour finir, c’est un livre proche alliant fiction et documentaire par de petites informations sur différents thèmes proches de l’histoire. La tortue personnifiée permet à l’enfant de s’attacher afin qu’il commence petit à petit à se sensibiliser.

Le livre, un objet transitionnel par excellence qui contribue d’une part à l’éducation et à l’apprentissage, et d’autre part au divertissement et au loisir ; c’est à travers les yeux de l’auteur que l’enfant étudie son rapport au monde et c’est en lisant qu’il construit une partie de son identité.

C’est pour cette raison que les politiques éducatives et culturelles prennent soin de ce secteur : le lecteur d’aujourd’hui est l’électeur de demain, pour reprendre l’idée majeure de « Lire est le propre de l’homme » collectif d’auteurs de littérature jeunesse paru récemment à l’Ecole des loisirs.

En conclusion, cet ouvrage se plait à sensibiliser l’enfant afin qu’il prenne soin de sa planète à travers la figure animale et amicale de Philippine. Attribuer un caractère humain à cette tortue permet un attachement de l’enfant à la cause animale afin qu’il grandisse en se responsabilisant. A noter, un petit point négatif concernant l’éditeur : le prix, un tantinet élevé.